Football anglais

28 novembre 2020 09:32; Act: 28.11.2020 09:49 Print

Rooney va fêter sa première sur un banc

L’Anglais va diriger Derby County ce samedi, pour la première fois. Il s’est dit ouvert à stopper sa carrière de joueur, si le poste d’entraîneur à temps plein lui était proposé.

storybild

Wayne Rooney a été promu entraîneur intérimaire de Derby County et pourrait bientôt raccrocher les crampons. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis son départ de Manchester United, en 2017, Wayne Rooney a progressivement disparu des radars. Si on a parfois tendance à l’oublier, l’attaquant reconverti milieu de terrain court toujours, à 35 ans. Plus précisément du côté de Derby County (D2 anglaise), où il est à la fois titulaire et capitaine. Lors du dernier match de son équipe, mercredi à Middlesbrough (0-3), il a disputé l’intégralité des 90 minutes.

Mais, sans le savoir, il pourrait s’agir de son ultime apparition en tant que joueur. Car, conscient qu’il arrive au crépuscule de sa carrière, Rooney ne cache pas son désir de basculer dans la peau d’un entraîneur. En parallèle, Derby County traverse une période d’incertitude: 24e et lanterne rouge du championnat avec 6 petits points récoltés en 13 matches, le club a limogé son manager Phillip Cocu il y a deux semaines et ce dernier n’a pas encore été remplacé, alors que les «Rams» s’apprêtent à changer de propriétaire.

Première opportunité

Ce flou artistique a poussé les dirigeants à promouvoir temporairement Wayne Rooney sur le banc. Depuis le départ de Cocu, dont il était adjoint, l’ancien numéro 10 de Manchester United dirigeait l’équipe en compagnie de Liam Rosenior, Shay Given ainsi que Justin Walker tout en continuant d’être aligné sur la pelouse. Cependant, cette situation était difficilement lisible pour les joueurs et décision a été prise de confier les clés du camion au seul Rooney. Le meilleur buteur de l’histoire de l’Angleterre (53 buts en 120 sélections) dirigera donc son premier match ce samedi, face aux Wycombe Wanderers. Un match de la peur, puisque Wycombe (22e) ne possède que trois points d’avance sur Derby County.

«Nous avons estimé qu’il fallait une voix, une personne pour prendre les décisions sur l’équipe et les remplacements pendant le match, et nous avons senti que j’étais la bonne personne pour cela, a-t-il expliqué en conférence de presse. C’est excitant pour moi de faire ça. J’ai toujours insisté sur le fait que je voulais me lancer dans le management, c’est donc une opportunité pour moi d’essayer de choisir la bonne équipe pour obtenir un résultat positif».

Par ailleurs, Wayne Rooney a indiqué qu’il se sentait prêt à mettre un terme à sa carrière de joueur, si Derby County venait à lui offrir le poste d’entraîneur principal à temps plein: «Si je ne gère pas l’équipe et que je fais partie du staff, je continuerai à jouer, mais si on me demande de gérer l’équipe à temps plein, alors bien sûr que ce sera la fin de mes jours de joueur». Les nouveaux propriétaires, dont l’arrivée devrait être finalisée dans les prochains jours, trancheront sur la question. En attendant, Wayne Rooney n’a jamais été aussi près de raccrocher les crampons.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.