Real Madrid

11 mars 2019 13:33; Act: 11.03.2019 13:43 Print

Sergio Ramos fait son mea culpa après «le désastre»

Le défenseur et capitaine du Real Madrid est revenu lundi sur la période difficile que traverse son club. Il a reconnu ses erreur, notamment le carton jaune volontaire.

storybild

Sergio Ramos et le Real Madrid traversent une période difficile. (photo: AFP/Gabriel Bouys)

Sur ce sujet
Une faute?

Mea culpa: le capitaine du Real Madrid Sergio Ramos a assumé lundi le «désastre» d'une semaine où l'équipe a perdu deux clasicos, sa couronne européenne et ses chances de titre au printemps. «L'enchaînement des événements ces derniers jours a été un désastre et je ne me cache pas, nous ne nous cachons pas. Les joueurs sont les principaux responsables et moi, en tant que capitaine, encore plus», a écrit Ramos dans un long message sur son compte Instagram.

En réponse aux multiples rumeurs apparues ces derniers jours dans la presse à propos d'altercations qu'il aurait eues avec le président merengue Florentino Pérez ou avec le vice-capitaine Marcelo, le défenseur international espagnol a minimisé ces épisodes. «Ce qui se passe dans le vestiaire se règle dans le vestiaire. Il n'y a aucun problème», a écrit Ramos au sujet de Pérez. Quant à Marcelo, «il y a des accrochages à tous les entraînements, cela fait partie d'un travail effectué sous tension. C'est anecdotique, Marcelo est comme un frère».

Pas de soutien à Solari

Sergio Ramos a fait au passage son autocritique, reconnaissant «une erreur» après avoir délibérément obtenu un carton jaune à l'aller contre l'Ajax Amsterdam (succès 2-1) comme si la qualification était acquise, se retrouvant suspendu lors du naufrage en huitième retour (défaite 4-1). Il a aussi regretté d'avoir profité de cette seconde manche pour suivre le match depuis les loges au stade Bernabeu, entouré de caméras tournant un documentaire à sa gloire...

Toutefois, à l'inverse de ses partenaires Nacho ou Karim Benzema, qui ont ouvertement soutenu Solari dimanche, le capitaine merengue n'a même pas mentionné le technicien argentin. «Que va-t-il arriver avec l'entraîneur? C'est une décision qui ne nous appartient pas et sur laquelle nous n'avons jamais aucune influence. Nous avons un énorme respect pour le poste et nous soutenons toujours l'entraîneur du Real Madrid», s'est-il borné à dire. De quoi alimenter les spéculations sur un possible départ de Solari, nommé fin octobre. Et la presse espagnole faisait état d'une possible décision sur son avenir lors de la réunion hebdomadaire du comité directeur du Real Madrid lundi soir.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.