Football/Coronavirus

01 avril 2020 07:57; Act: 01.04.2020 10:06 Print

«Tu resteras à jamais dans mon cœur, je t'aime»

Le décès de Pape Diouf a bouleversé le monde du foot. Les hommages se multiplient depuis l'annonce de sa disparition.

storybild

Ancien président de l'Olympique de Marseille, Pape Diouf a été victime du Covid-19. Il avait 68 ans. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Sa fine connaissance du football et des footballeurs avait contribué à ramener l'Olympique de Marseille sur la voie du succès: Pape Diouf a été emporté par le coronavirus mardi, à l'âge de 68 ans. Il n'y avait qu'un seul Pape à Marseille. Le très populaire dirigeant a succombé à la pandémie avant de pouvoir être rapatrié en France. Il est aussi la première victime officielle du Covid-19 au Sénégal.

L'avion sanitaire affrété par l'ambassade de France était prêt à décoller pour Nice, où une place l'attendait dans un hôpital, mais des complications de l'état de santé de Pape Diouf, placé sous assistance respiratoire, ont empêché l'appareil de s'envoler. L'ancien dirigeant de l'OM s'est éteint dans un hôpital de Dakar. Le président sénégalais Macky Sall a rendu hommage à une «grande figure du sport» et une «éminence grise du football», sur Twitter.

«Très triste», Jacques-Henri Eyraud, l'actuel président de l'OM, a salué le «parcours exceptionnel» d'un «gamin passé par le Sénégal avant d'arriver à 18 ans à Marseille» et d'y gravir les échelons, a-t-il dit. «Signe d'une grande volonté», Diouf «est arrivé à un poste difficile, où on ne trouve pas beaucoup d'hommes issus de la diversité», poursuit Eyraud. Diouf «a réussi à tenir son rang et défendre son club bec et ongles, et a gagné les cœurs de milliers de supporters», ajoute «JHE».

«Je suis le seul président noir d'un club en Europe. C'est un constat pénible», regrettait Pape Diouf, dans un interview à Jeune Afrique en 2008, mais, estimait-il, «à l'image de la société européenne et, surtout, française, qui exclut les minorités ethniques».

«Un grand président»

C'était surtout un dirigeant avisé. Son grand rival d'alors, le numéro un lyonnais Jean-Michel Aulas, avec qui les joutes verbales furent aiguisées, lui a d'ailleurs aussi rendu hommage. «Pape a été un grand président», a écrit Aulas, sur Twitter, «très performant, j'avais un profond respect pour lui, je m'associe à la peine de toute sa famille et de tous ses amis».

Il a dirigé le club de 2005 à 2009, construisant patiemment l'équipe qui allait finir championne de France en 2010. Lui avait été mis à l'écart un an plus tôt pour des conflits internes, mais c'est bien lui qui avait lancé le processus, recrutant notamment le «gagneur» Didier Deschamps comme entraîneur.

«À jamais dans le cœur des Marseillais»

«C'était un grand président, mais ce sont des mots pompeux, tout ça, c'était surtout un homme, un vrai, un homme bien», a dit Louis Acariès, conseiller du propriétaire de l'époque, Robert Louis-Dreyfus, qui avait choisi Pape Diouf pour diriger l'OM en 2005. «Il connaissait le football, les médias, les agents et les joueurs», résume l'ancien promoteur de boxe.

Pape Diouf connaissait et comprenait bien aussi les supporters, qui lui ont rendu hommage par milliers sur les réseaux sociaux. «Pape restera à jamais dans le cœur des Marseillais et l'un des grands artisans de l'histoire de ce club», écrit l'OM dans un communiqué, annonçant un hommage à venir sur ses médias.

De nombreux joueurs lui ont également adressé un ultime coup de chapeau. «Il laissera un souvenir unique à Marseille», a écrit sur Twitter une des stars de l'OM d'aujourd'hui, Florian Thauvin, «très triste d'apprendre la disparition de Pape Diouf». «Tu étais le meilleur d'entre nous et un modèle pour moi», a tweeté Mamadou Niang, buteur du dernier OM champion de France. «Sache que tu resteras à jamais dans mon cœur Pape. Je t'aime».

Diouf savait communiquer sa passion pour le foot, dans lequel il a baigné une grande partie de sa vie. Arrivé à 18 ans à Marseille, il était censé embrasser une carrière militaire, comme son père, mais a vite bifurqué. Après Sciences Po', il travaille à La Poste puis devient journaliste, à La Marseillaise, et suit assez vite l'OM.

Sa connaissance du milieu du ballon rond s'affine, il devient agent de joueurs, notamment de Didier Drogba, qui enflamme le Vélodrome en une saison (2003/2004), et enfin manager puis président de ce club qu'il aimait tant, et qui reste inconsolable. Avec la disparition jeudi de Michel Hidalgo, directeur sportif des années Tapie, «ça commence à faire beaucoup, s'attriste Eyraud. L'OM est en deuil».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • coquelet le 01.04.2020 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ok c'est très triste et condoléances à sa famille mais affréter un avion pour une seule personne et place réservée à l hôpital ? je pose des questions, et s il s était appelé Gérard ducon ? même avantage ?

  • ça va vite parfois le 01.04.2020 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Il était à Téléfoot il y a peu de temps, et paraissait avoir la forme.

  • Oliver le 01.04.2020 15:07 Report dénoncer ce commentaire

    la France affrête un avion pour un mec qui s'est barré au Sénégal ? on croît rêver...

Les derniers commentaires

  • cocou le 01.04.2020 19:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @olivier ne raconte pas nimporte koi sur un sujet qui a tout l'air de totalement te dépasser merci

  • milou le 01.04.2020 18:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    aucune logique dans la belle France

  • Oliver le 01.04.2020 15:07 Report dénoncer ce commentaire

    la France affrête un avion pour un mec qui s'est barré au Sénégal ? on croît rêver...

  • cocou le 01.04.2020 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @droit de cité parceque ce que vous citez font simplement le métier qu'ils ont choisis. vous voulez pas qu'on leur lancent des fleurs aussi. déjà que les applaudissements et divers témoignages de sympathie actuels sont totalement sans intérêt et pathétique

  • cocou le 01.04.2020 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RIP Pape merci pour tout président