Football en Allemagne

14 août 2019 13:22; Act: 14.08.2019 14:28 Print

Le Borussia lance un défi à son rival le Bayern

Les dirigeants du club de la Ruhr ont clairement affiché leur ambition d'être champions d'Allemagne cette saison, face au septuple tenant du titre.

storybild

Le premier duel entre les deux clubs cette saison, la Supercoupe d'Allemagne, a tourné à l'avantage du Borussia. (photo: AFP/Ina Fassbender)

Sur ce sujet
Une faute?

Sensation en Bundesliga! Un club, le Borussia Dortmund, ose annoncer ouvertement en début de saison qu'il vise le titre. Personne n'avait plus défié le Bayern de la sorte depuis au moins cinq ans. «Le Bayern a les meilleurs atouts au départ, mais nous voulons être un challenger à la hauteur et lutter pour le titre», affirme l'entraîneur suisse Lucien Favre. Car à Dortmund, les dirigeants ont tiré les leçons de la désillusion de la saison passée: neuf points d'avance sur le Bayern avant Noël, pour finalement voir le Rekordmeister remporter un septième titre consécutif. À force de cultiver l'humilité et de répéter que le titre n'était pas un objectif, les patrons du clubs ont été accusés d'avoir démobilisé leurs propres joueurs.

L'équipe de jeunes espoirs enthousiastes mais inconstants a été spectaculairement renforcée. Abdou Diallo parti au PSG, Mats Hummels, champion du monde 2014, est de retour au bercail avec l'expérience de ses 30 ans et de trois saisons au Bayern. Le club est également allé chercher trois internationaux nouvelle génération: les Allemands Nico Schulz (arrière latéral) et Julian Brandt (milieu offensif), ainsi que le Belge Thorgan Hazard (milieu offensif). Tout en gardant les hommes clés de la saison passée, Manuel Akanji en défense, Axel Witsel comme plaque tournante, et bien sûr le capitaine Marco Reus.

Le Bayern puissant mais affaibli

Face à ce mercato réussi, le Bayern a, au minimum, un temps de retard. En défense, le départ de Hummels est compensé par les arrivées de Benjamin Pavard et Lucas Hernandez. Mais devant, le club a perdu sans contrepartie ses légendaires Arjen Robben et Franck Ribéry, et laissé repartir à Madrid le Colombien James Rodriguez. La semaine dernière, l'ambitieux Robert Lewandowski a tapé du poing sur la table: «Jouer toute une saison avec 13 ou 14 professionnels expérimentés, ça va être dur. Nous avons 50 ou 60 matches et pour cela nous n'avons pas assez de joueurs».

Le directeur sportif Hasan Salihamidzic est sous pression. Il a finalement présenté mardi un attaquant: Ivan Perisic. «Un plan B», «une solution de secours», tacle la presse. Reste que le Bayern possède un effectif unique en Allemagne. Le capitaine des champions du monde 1990 Lothar Matthäus propose une comparaison: «Combien de joueurs de Dortmund auraient leur place au Bayern, et combien du Bayern seraient titulaires à Dortmund? Il y a clairement plus de joueurs de Munich qui pourraient jouer à Dortmund que l'inverse».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.