Formule 1

13 mai 2012 15:49; Act: 13.05.2012 16:26 Print

Maldonado remporte le GP d'Espagne

L'inconnu vénézuélien Pastor Maldonado (Williams), qui était parti en pôle position, a remporté le Grand Prix d'Espagne dimanche sur le circuit de Catalogne.

storybild

Parti de la pole position, Maldonado remporte le premier Grand Prix de sa carrière. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Le Vénézuélien Pastor Maldonado, dans une Williams-Renault, a remporté le Grand Prix d'Espagne de Formule 1, dimanche sur le circuit de Catalogne, devant l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) et le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus-Renault). Parti de la pole position, Maldonado a gagné le premier Grand Prix de sa carrière en F1 en faisant une course parfaite, résistant jusqu'au bout à Alonso, auteur d'un meilleur départ que lui puis en tête pendant tout le premier tiers de la course.

«On a tellement travaillé ces derniers mois, et maintenant on est ici», s'est réjoui Maldonado, 27 ans. «C'était une course très dure, et je suis très heureux car la voiture était très compétitive. Fernando a pris un meilleur départ que moi mais j'arrivais à suivre son rythme. Vous pouvez imaginer ce que je ressens».
Maldonado avait déjà obtenu samedi sa première pole position, la 127e d'une Williams en F1, suite au déclassement de Lewis Hamilton (McLaren). C'est aussi la 114e victoire d'une Williams en Grand Prix, mais la première depuis le GP du Brésil en 2004, grâce à un autre Sud-Américain, le Colombien Juan Pablo Montoya, dans une Williams à moteur BMW.

Cinquième vainqueur en cinq courses

Alonso, parti lui aussi en première ligne et revenu à 6/10e de Maldonado à la fin du 57e tour, n'a jamais pu le dépasser en fin de course, en raison d'une voiture manquant d'adhérence, a expliqué le double champion du monde espagnol. «J'ai encore pris un départ fantastique, j'étais sur le bon côté de la piste, on a bien anticipé les arrêts au stand, mais dans les derniers tours le comportement de la voiture était un peu bizarre, elle manquait d'adhérence et j'ai même failli me faire rattraper par Kimi», a-t-il précisé.

Alonso se contentera donc des 18 points attribués au deuxième, qui lui permettent de prendre la tête du championnat du monde, juste devant Sebastian Vettel (Red Bull), 6e de ce GP d'Espagne devant les McLaren de Hamilton et Jenson Button. En cinq courses cette saison, Maldonado est le 5e pilote différent à s'imposer, et Williams une 5e marque, après McLaren, Ferrari, Mercedes et Red Bull. C'est la première fois depuis près de 30 ans (1983) qu'une saison de F1 est aussi ouverte.

(L'essentiel Online/AFP)