Portrait

14 octobre 2011 16:21; Act: 14.10.2011 17:06 Print

Lopez, patron de F1 et investisseur avisé

Il parle huit langues, pèse son poids de millions d'euros, et possède une écurie de F1. Le Luxembourgeois est devenu l'un des nouveaux hommes forts du paddock depuis qu'il a acquis Renault.

storybild

Lopez parle huit langues. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Son histoire personnelle s'apparente à un joli conte sur les vertus du capitalisme. Gérard Lopez, fils d'immigrés espagnols ayant fui Franco, naît le 27 décembre 1971 dans le Grand-Duché au sein d'une famille modeste. «J'ai toujours été fan de voitures, depuis tout petit, sans doute à cause de mon père, qui les aime beaucoup. À l'époque, il n'avait pas les moyens de se les payer. Mais le virus a été transmis», raconte celui qui à 17 ans obtient une bourse pour étudier aux États-Unis. Il y découvre le web. Et se fait remarquer, selon ses dires, par son côté «pas mal atypique», du fait qu'il parle «sept langues plus un dialecte: l'allemand, l'italien, l'espagnol, l'anglais, le français, le portugais, le luxembourgeois et le galicien», «plus le japonais», dans une moindre mesure toutefois.

«C'est un mec extrêmement brillant, intelligent, très accessible. Mais il va très vite dans ses réflexions et dans sa vie. Pour lui parler, il faut essayer de se mettre à son niveau. Il n'a pas de temps à perdre», observe Eric Boullier, le directeur de Lotus Renault. Gérard Lopez crée rapidement plusieurs entreprises, qu'il revend «bien» ou «très bien». Devient consultant. Puis fonde, avec deux associés, Mangrove, une société investissant dans les technologies. Avec succès. Il gagne mille fois sa mise en pariant sur Skype: «de 3 millions à 3 milliards», sourit-il. Et répète l'opération.

«Deuxième propriétaire terrien au Luxembourg après le gouvernement»

«Aujourd'hui, d'après Wall street et le Dow Jones, on est numéro 7 au niveau mondial en terme d'investissements technologiques, mais je nous vois plutôt numéro 5 parmi 1 800 sociétés», remarque-t-il, ajoutant que Mangrove dispose d'une «capacité d'investissement d'environ 500 millions d'euros». Il se diversifie. Se lance dans l'immobilier. Jusqu'à devenir, toujours avec ses partenaires, «deuxième propriétaire terrien au Luxembourg après le gouvernement, avec des activités à Séoul, Bratislava, etc.» et «un patrimoine hors dette estimé à 1,1 milliard d'euros».

Genii capital est enfin «créé pour faire des investissements à titre privé». Cette dernière structure rachète 75% des parts de Renault F1 en 2009, puis les 25% restants en 2010. Trouve de nouveaux partenaires, dont un sponsor titre, Lotus, pour la structure. «Une écurie de F1 n'est pas un investissement classique. On essaie de gérer de manière intelligente le cash investi dans l'écurie. On utilise la voiture comme un plate-forme business. Il faut qu'il y ait un rendement. On n'est pas là par ego ou pour dilapider de l'argent», affirme-t-il. D'importantes sommes sont pourtant dépensées.

Mais malgré un budget évalué à 180 millions d'euros, l'écurie ne décolle pas sportivement: deux podiums en 2010, autant en 2011. Le fan de voitures, qui en possède «80», s'agace un peu. Surtout des rumeurs sur les finances de son écurie, parfois déstabilisantes à son sujet. «Depuis qu'on est en F1, on est jugé par la F1, alors que chez nous, dans la hiérarchie, elle est trois niveaux en dessous des holdings de tête», note-t-il. Un calvaire en cas de déceptions à répétition, comme cette saison. Un bonheur si Lotus Renault se met à gagner, ce que Gérard Lopez souhaite voir «dès 2012».

(L'essentiel Online/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • pacha le 15.10.2011 10:50 Report dénoncer ce commentaire

    je pense que c'est le destin que la vie nous réserve. Puis des fois un coup de poker (comme Skype p.ex) et te voilà à l'abri des besoins.

  • galius le 15.10.2011 01:16 Report dénoncer ce commentaire

    Ce type est trop fort trop génial .. intelligent , nous devons prendre l exemple.. se dire qu on partant du Luxembourg on peut aussi atteindre les sommets de Gérard!apprendre encore et encore

  • ...:-) le 16.10.2011 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    ...Ca me donnée envie d'aller manger une glace....;-)

Les derniers commentaires

  • steph le 17.10.2011 07:13 Report dénoncer ce commentaire

    je n'ose imaginer ce que serait ma vie si je n'en parlais "que" 5 ... appliquez vous, il faut se donner un minimum les moyens tout de même! la chance ne fait pas tout!

  • ...:-) le 16.10.2011 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    ...Ca me donnée envie d'aller manger une glace....;-)

  • Em. le 16.10.2011 03:59 Report dénoncer ce commentaire

    il veut pas nous céder du terrain pour construire un parking à étage au kirchberg?

  • pacha le 15.10.2011 10:50 Report dénoncer ce commentaire

    je pense que c'est le destin que la vie nous réserve. Puis des fois un coup de poker (comme Skype p.ex) et te voilà à l'abri des besoins.

  • galius le 15.10.2011 01:16 Report dénoncer ce commentaire

    Ce type est trop fort trop génial .. intelligent , nous devons prendre l exemple.. se dire qu on partant du Luxembourg on peut aussi atteindre les sommets de Gérard!apprendre encore et encore