JPEE à Saint-Marin

31 mai 2017 09:00; Act: 31.05.2017 09:32 Print

«Briser des records aux JO de Tokyo en 2020»

Thomas Bach, le président du Comité international olympique (CIO) était à Saint-Marin pour l’ouverture des JPEE. Il a donné sa vision de la compétition. 

Entretien.

storybild

Thomas Bach, président du CIO, était à Saint-Marin pour le début des JPEE. (photo: L'essentiel/Frédéric Lambert)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Thomas Bach, que pensez-vous de votre première expérience aux JPEE? 
 Avec cette ferveur dans le stade et les 6 000 spectateurs présents dans les tribunes, j’ai remarqué que les Saint-Marinais attachaient beaucoup d’importance aux valeurs olympiques. L’accueil était très chaleureux, très sincère, pas seulement spectaculaire. 



Comment voyez-vous les JPEE évoluer? Il ne faut pas que cette compétition continue d’accueillir plus de participants. Avec près de 900 athlètes, nous sommes arrivés à un bon équilibre. Aux JPEE, les athlètes sont très proches du public et la chaleur humaine est à chaque coin de stade. Il faut conserver cette atmosphère.


Vos objectifs avant les JO de Tokyo en 2020? 
Je veux briser un record avant la fin de mon premier mandat. Et voir un maximum de comité olympique gagner une médaille aux prochains Jeux olympiques. La richesse de notre mouvement, c’est de voir les petits pays se mesurer aux grands en remportant des médailles aux JO. Les Jeux des Petits États d'Europe doivent leur servir de répétition générale avant de monter en puissance.

(De nos envoyés spéciaux à Saint-Marin, Nicolas Martin et Frédéric Lambert)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Simon le 31.05.2017 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    En définitive, une interview qui ne veut strictement rien dire...

Les derniers commentaires

  • Simon le 31.05.2017 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    En définitive, une interview qui ne veut strictement rien dire...