Ligue des champions

06 novembre 2013 17:01; Act: 06.11.2013 17:38 Print

Le PSG a-​​t-​​il fait le coup de la panne?

Auteur mardi d'un très terne match nul face à Anderlecht (1-1), le club parisien a remis à plus tard sa qualification pour les 8es de finale de la Ligue des champions.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

Suffisants ou insuffisants? Voir les joueurs parisiens buter sur une équipe démolie 5-0 au match aller il y a deux semaines pourrait faire naître le soupçon d'une certaine arrogance. Mais cette thèse n'est en fait pas si facile à accréditer. Ibrahimovic et les siens n'ont pas spécialement abusé des petits ponts et des talonnades, ils ont surtout manqué d'un peu de qualité et d'un peu de jus. «Je ne parlerai pas de manque d'envie ou d'investissement. On a simplement été trop moyens dans tous les domaines (...) C'est une bonne piqûre de rappel, je trouve», a ainsi jugé l'entraîneur Laurent Blanc.

L'ancien sélectionneur des Bleus a tout de même pointé un risque, celui de se voir trop beau en écoutant un peu trop attentivement les éloges qui se multiplient pour ce séduisant PSG. «On gagne sur le terrain, pas avant. Si on écoute tout ce qu'on dit sur le PSG, son milieu, son jeu, son entraîneur, il n'y a qu'à rentrer sur le terrain et c'est gagné. Mais les équipes en face, qu'est-ce qu'elles font?», s'est-il ainsi interrogé.

«On ne gagnera pas tous nos matches 4 à 0»

Elles s'organisent en conséquence, pourrait-on lui répondre. Pendant près d'une heure, mardi, les Parisiens n'ont ainsi pas su mettre suffisamment de rythme et de fantaisie pour contourner l'impressionnante ligne de six dressée devant leur but par les Belges et ils se sont contentés de multiplier les passes, en vain. Le déchet technique a en outre été beaucoup plus important qu'à l'habitude, notamment dans les relances de l'arrière, base du projet de jeu de Blanc. Résultat, Anderlecht qui avait très peur en début de match était beaucoup plus rassuré après une demi-heure et a pu tenter quelques coups.

Un peu déçus de ne pas avoir validé dès la quatrième journée leur qualification (un point leur suffira néanmoins dans 15 jours contre l'Olympiakos pour assurer la première place du groupe), les joueurs n'étaient pas inquiets pour autant, et invoquaient plutôt une panne passagère. «On va retenir notre force de caractère qui nous a permis de revenir au score. De toute façon on ne gagnera pas tous nos matches 4 à 0», relevait ainsi Matuidi, alors qu'Ibrahimovic se disait déjà tourné vers le match de samedi contre Nice en Ligue 1.

Toujours invaincus en championnat, les Parisiens pourront s'appuyer sur leur réaction après le but d'Anderlecht, puisqu'ils ont égalisé deux minutes après. Après être déjà revenus de 2-0 à 2-2 contre Saint-Étienne il y a 10 jours, ils ont montré que même dans un mauvais jour, la défaite n'était pas pour eux une option. La dernière (hors tirs au but) remonte d'ailleurs au 2 mars face à Reims (1-0).

(L'essentiel Online/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).