Ligue des champions

23 octobre 2013 08:34; Act: 23.10.2013 17:49 Print

76 hooligans arrêtés avant Anderlecht-​​PSG

Soixante-seize hooligans présumés ont été interpellés mardi et mercredi à Bruxelles avant le match entre Anderlecht et le Paris SG, qualifié de duel «à hauts risques» par les autorités.

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Nous avons mis la main sur un noyau dur de 60 supporters parisiens hier (mardi) soir place Flagey», un quartier branché de la capitale belge, a expliqué à Marie Verbeeck, porte-parole de la police pour le centre et le sud de Bruxelles. «Ce sont vraiment les meneurs que nous cherchions à neutraliser», a-t-elle ajouté. La plupart de ces 60 personnes ont déjà été condamnées pour des faits de hooliganisme et sont interdites de stade, selon les informations transmises par la police française à son homologue belge. Ces 60 interpellés font l'objet d'une «arrestation administrative» - une interpellation préventive pouvant durer 24 heures - et placés en cellule. Les autorités belges et françaises devaient statuer dans la journée sur d'éventuelles suites judiciaires et sur le moment de leur remise en liberté. Habituellement, les autorités attendent la fin de l'événement (match, manifestation...) pour les relâcher.

Avant ce coup de filet, neuf autres personnes, six Français (dont l'un était en possession de cocaïne) et trois Polonais - «venus renforcer le noyau dur parisien», selon la police - avaient été interpellées à la gare de Bruxelles-midi mardi soir. Un des Polonais venu de Cracovie via l'Allemagne était armé d'un couteau de boucher. Sept Belges supporters d'Anderlecht ont également fait l'objet d'une arrestation administrative dans la nuit de mardi à mercredi, selon la même source policière.

«Le match le plus dangereux de l'année»

Le match de Ligue des champions de mercredi soir entre Anderlecht et le Paris SG est considéré à très hauts risques par les autorités belges et françaises, par crainte d'affrontements entre hooligans des deux camps. «C'est probablement le match le plus dangereux de l'année. Et nous allons assurer une protection maximale de la population et des biens», a déclaré mardi Eric Thomas, le bourgmestre (maire) d'Anderlecht. 400 policiers sont mobilisés pour assurer la sécurité autour de ce match.

Le contentieux entre hooligans des deux clubs remonte au 24 novembre 1992, à l'occasion d'un huitième de finale aller de Coupe UEFA au Parc des Princes. À l'époque, une grosse bagarre avait fait de nombreux blessés.

(L'essentiel Online/AFP)