Ligue des Champions

14 avril 2015 22:14; Act: 15.04.2015 10:50 Print

La Juve s'impose, l'Atlético et le Real se neutralisent

Monaco s'est incliné à Turin sur un but d'Arturo Vidal (1-0) alors que l'Atlético et le Real n'ont pas été en mesure de se départager (0-0), mardi, en quarts de finale de la Ligue des Champions.

storybild

Arturo Vidal a permis à la Juventus de prendre l'avantage sur penalty. (photo: AFP/Giuseppe Cacace)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Après avoir disputé la saison dernière une finale riche en buts à Lisbonne (4-1 pour le Real), le Real et l'Atletico se sont donc séparés sans avoir trouvé l'ouverture. Au stade Vicente Calderon, l'antre des «Colchoneros», le combat a été souvent âpre, comme le prouve l'impressionnant saignement de Mario Mandzukic, touché au visage en deuxième période. Il a aussi été plutôt dominé par l'équipe de Carlo Ancelotti, qui a eu les meilleures occasions, l'Atletico se contentant de deux frappes cadrées. La première période notamment avait été nettement à l'avantage des Merengue. Mais tout reste possible avant le match retour le mercredi 22 à Santiago Bernabeu.

Dans l'autre match disputé ce mardi, Monaco a lui aussi conservé ses chances avant de recevoir la Juventus dans huit jours à Louis II. Les Monégasques ont livré un match très courageux et ont montré à plusieurs reprises qu'ils étaient capables de marquer et de beaucoup inquiéter le leader de la Serie A. A la 10e minute, Carrasco a ainsi eu une énorme occasion qui aurait pu changer beaucoup de choses s'il l'avait concrétisée. Mais les Italiens se sont tout de même imposés 1-0 grâce à un penalty de Vidal (57). Sur un caviar en profondeur de Pirlo, Morata prenait Carvalho de vitesse. Le Portugais heurtait l'Espagnol qui s'effrondre dans la surface.

Mercredi, les quarts de finale aller de la Ligue des Champions se poursuivront à Paris et Porto. Au Parc des Princes, le Paris SG, privé d'Ibrahimovic et Verratti, tentera de renverser le grand Barcelone de Messi, Neymar et Suarez. Porto de son côté essaiera de résister au Bayern Munich de Pep Guardiola, l'un des grands favoris de l'épreuve.