Ligue des champions

12 mars 2014 15:19; Act: 12.03.2014 16:17 Print

Le PSG sans pression, le Barça doit confirmer

Le PSG, impressionnant à l'aller (4-0), aborde le 8e de finale retour mercredi contre Leverkusen avec sérénité. Quant au Barça, il bénéficie des deux buts inscrits en Angleterre (0-2).

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

Avec un pied et quatre orteils en quart de finale, Paris sait qu'il a presque fait au moins aussi bien que la saison passée en C1, et qu'à ce titre l'objectif affiché par ses dirigeants qatariens sera atteint, même si ceux-ci peuvent légitimement rêver à un destin continental encore plus grand. En Ligue 1, le PSG est aussi très bien parti pour conserver son titre de champion avec huit points d'avance sur son dauphin Monaco, à dix journées du terme.

Compte tenu du peu de suspense entourant l'issue de la réception de Leverkusen, c'est tout logiquement que peut grandir la tentation d'en garder sous la semelle. Mais, professionnalisme oblige, Blanc estime qu'il faudra «confirmer ce qui a été fait et bien fait à l'aller». L'entraîneur parisien va faire des changements dans son équipe par rapport à celle victorieuse à Bastia, samedi (3-0). Il a ainsi lui-même annoncé les absences des milieux de terrains Verratti (victime d'un coup à l'entraînement lundi) et Matuidi (ménagé, sous le coup d'une suspension en cas d'avertissement).

Problématique similaire pour Leverkusen

Conséquence, Cabaye débutera son premier match de C1 avec Paris, tandis que Rabiot et Pastore sont en concurrence pour leur deuxième titularisation européenne. Reste le cas Ibrahimovic, dont le dos va «beaucoup, beaucoup mieux» selon Blanc, mais qu'il faudrait «peut-être protéger. J'aurai un choix à faire. Mais le connaissant, si je lui pose la question, je connais déjà la réponse», a dit Blanc, conscient de la faim de matches du Suédois.

La problématique parisienne est finalement similaire pour Leverkusen, qui a désormais plus gros à jouer en Bundesliga, où il vient de perdre la deuxième place, qu'en C1. Or, à ce titre, la réception de l'invincible Bayern Munich, samedi, s'annonce plus cruciale que le déplacement pour l'honneur à Paris. Plusieurs cadres de l'équipe n'ont pas participé à l'entraînement de lundi, notamment Lars Bender (problème musculaire). En cas d'absence, le milieu défensif international pourrait être suppléé par Gonzalo Castro. Le défenseur central Omar Toprak et le milieu défensif Stefan Reinartz étaient également absents lundi mais «tous deux devraient participer à la séance à Paris», selon le coach Sami Hyypiä qui devra se passer d'Emir Spahic (suspendu) mais récupèrera Emre Can, absent au match aller.

«Je ne prendrais pas le risque d'écarter le Barça»

De son côté, le FC Barcelone, fantomatique ce week-end en Liga, doit confirmer sa place en quarts de la Ligue des champions devant Manchester City, qui rêve d'un miracle après avoir succombé en huitième de finale aller (0-2). Une partie de la presse a déjà commencé à évoquer une «fin de cycle» pour le Barça, désormais troisième du championnat d'Espagne. Mais est-ce vraiment la fin d'une époque pour le club blaugrana, trois fois vainqueur de la C1 ces dernières années (2006, 2009, 2011)? «Ne nous enterrez pas encore», a insisté mardi, le défenseur Javier Mascherano.

C'est en confisquant le ballon à l'aller que les Catalans avaient privé de munitions la redoutable attaque des Citizens. L'entraîneur Gerardo Martino, qui a promis «un grand match» de ses joueurs, veut croire que le sursaut barcelonais aura raison d'une équipe de Manchester tout aussi revancharde après la gifle reçue de Wigan (2e division) dimanche en Coupe d'Angleterre (2-1). «Si une chose est sûre, c'est que cette équipe est en vie, qu'elle a de l'amour-propre et qu'elle sait jouer ce genre de matches, a fait valoir Martino. Je ne prendrais pas le risque d'écarter le Barça».

Profiter de l'impuissance offensive et des errements défensifs du Barça

Avec deux buts d'avance inscrits à l'extérieur, Barcelone est, de fait, grandissime favori pour rejoindre le top 8 européen. Mais attention, car Manchester City est capable de tout, même d'un miracle. En phase de poules cet automne, les Sky Blues avaient perdu à domicile contre le grand Bayern (3-1), tenant du titre. Ils sont ensuite allés s'imposer en Bavière (3-2).

Enfin, le club anglais a récupéré son remuant attaquant argentin Sergio Agüero, blessé à l'aller. Au vu de l'impuissance offensive des Catalans ce week-end et de leurs errements défensifs ces dernières semaines (cinq buts encaissés en trois matches), tout n'est peut-être pas joué d'avance. «J'ai vu jouer Barcelone contre Valladolid. Ils sont humains. Si on arrive à jouer à notre niveau, on peut faire quelque chose», a conclu le milieu de terrain Samir Nasri.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).