Accusé de dopage

23 juillet 2012 07:19; Act: 23.07.2012 12:19 Print

Accablé, Frank Schleck enquête

LUXEMBOURG - L'analyse de l'échantillon B de Frank Schleck a confirmé la présence d'un produit interdit. Il évoque un empoisonnement.

storybild

Frank Schleck enquête, il risque jusqu'à deux ans de suspension. (photo: Editpress)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le laboratoire de Châtenay-Malabry a révélé, vendredi, le résultat positif de la contre-expertise. L'analyse de l'échantillon B, en présence de Frank Schleck, a confirmé l'existence de traces d'un diurétique (Xipamide) dans ses urines le 14 juillet lors de la 13ee étape du Tour de France.

Ce résultat prévisible n'a pas infléchi la défense du Luxembourgeois qui assure «n'avoir rien fait d'illégal» et dit «chercher par quel moyen la substance interdite a pu entrer dans mon organisme». «Nous analysons, minute par minute, tout ce que j'ai pu faire, manger ou boire, les jours précédents ainsi que le jour-même du contrôle du 14 juillet 2012», précise-t-il. La piste de l'empoisonnement est avancée par le Mondorfois qui note que «ce produit, pris dans des conditions extrêmes, telle qu'une course cycliste (...) peut être mortel».

L'Union cycliste internationale a demandé à la Fédération du sport cycliste luxembourgeois d'ouvrir une procédure disciplinaire. Le dossier ira à l'Agence luxembourgeoise antidopage qui aura 14 jours pour saisir, si elle le juge nécessaire, le conseil de discipline contre le dopage.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Vindulux le 23.07.2012 21:00 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà en 2008, Franck a fait un virement sur le compte du Dr Fuentes et son nom est cité dans l'affaire du même Dr. Valverde, Basso... ont été suspendu Ulrich à arrêté sa carrière et à avoué. Le luxembourgeois à été blanchi et protégé par la fédération du GDL . Comment vous pouvez protéger ces deux frères qui créent des sociétés écrans pour blanchir leurs gains via des banques implanté dans des paradis fiscaux comme les îles Caïmans et Singapour? Comme le produit trouvé ne sert qu'a masqué d'autres substances il sera de nouveau Blanchi par son Pays. Pourquoi Astana à son siège au Lux?

  • toto le 23.07.2012 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    a l'insu de mon plein gré ??

  • Gocus le 23.07.2012 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    un bon article

Les derniers commentaires

  • Jojo le 19.08.2012 00:13 Report dénoncer ce commentaire

    Diurétique???? Quand on connait les effets d'un diurétique sur l'organisme,comment un tel médicament peut-il améliorer les performances d'un sportif? j'aimerais qu'on m'explique? A moins que se soit pour éliminer plus vite une autre substance???

  • vivi le 27.07.2012 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    on parle des espagnols dopé, des italiens dopé, des americains dopé; et voilà qu'il y à aussi les luxembourgeois dopé (ce qui rentre dans la normalité des choses de nos jours dans le sport) c'est dommage... je commence vraiment à me poser des questions sur le sport ..:(

  • Aris le 25.07.2012 20:26 Report dénoncer ce commentaire

    En quête de quoi?

  • Katuschka le 24.07.2012 13:31 Report dénoncer ce commentaire

    Qui fait des analyses? Des laboratoires. Ces laboratoires aussi dépendent des différentes fédérations et les résultats varient avec la volonté de certaines gens. Lance Armstrong n'était jamais dopé, analyses du laboratoire choisi, mais des flacons substitués et analysés par 3 autres laboratoires disaient le contraire. La fédération n'a pas reconnu ces 3 autres laboratoires. Soyons sérieux un moment: Ils sont tous dopés, ne fermons pas les yeux. Il reste à döterminer selon quels critères ils sont dénoncés ou pas.

  • Katuschka le 24.07.2012 13:26 Report dénoncer ce commentaire

    Un produit qui améliore ma performance est un doping, sauf si la fédération l'autorise. Aors je suis dopé, mais légalement non. Un produit qui n'améliore pas ma performance n'est pas un doping, sauf si la fédération en décide autrement, alors je ne suis pas dopé mais légalement oui même si ma performance n'est pas améliorée, voire même réduite. Quels sont les critères pour dire qu'un produit est interdit ou non? Ha c'est la bonne question! Cela varie avec les têtes! Un produit peut être interdit à un moment, permis à un autre et re-interdit plus tard. Regardez qui décide et qui a des intérêts.