Tour de France

16 juillet 2017 18:52; Act: 17.07.2017 14:20 Print

Périchon zigzague, Froome se fait peur

L'ascension du col de Peyra Taillade a réservé son lot de surprises ce dimanche: Périchon a essayé une drôle de technique tandis que le maillot jaune a eu quelques sueurs froides.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Pierre-Luc Périchon a sans doute inquiété les spectateurs, les téléspectateurs voire les autres coureurs du peloton, dimanche après-midi, lors de la 15e étape du Tour de France. Le Français s’est mis à slalomer dans l’ascension du col de Peyra Taillade. Une technique pour parvenir à digérer ce col de première catégorie très raide (jusqu'à 16%) et inédit sur le Tour.


De son côté, Chris Froome s’est fait peur. Une crevaison de la roue arrière a contraint le Britannique à une course poursuite intense alors que l'équipe AG2R La Mondiale de l'enfant du pays, Romain Bardet, était passée à l'offensive quelques minutes plus tôt. «J'ai un peu paniqué», a reconnu le maillot jaune à l'arrivée. «J'ai pensé que peut-être je ne pourrai pas rentrer». Froome est parvenu à revenir bien avant le sommet de Peyra Taillade.

Avec une grande maîtrise malgré quelques huées d'un public pro-Bardet. «Juste avant le (pied du) col, j'ai eu un problème, la roue arrière était cassée», a expliqué ensuite le Britannique. Sur les images TV, on le voit s'entretenir avec son équipier espagnol Mikel Nieve pour lui dire de rester dans le groupe des favoris puis être dépanné par le Polonais Michal Kwiatkowski. Pointé à quelque 45 secondes de ses rivaux quand il est reparti, Froome a bénéficié dans un premier temps du travail de Nieve, puis d'un autre coureur de Sky, l'Espagnol Mikel Landa, pour faire la jonction.

(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • platini le 16.07.2017 21:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a tout de même quelque chose de douteux avec les vélos de Froome... 3 épisodes plutôt cocasses y compris celle où il cale à 350m de l'arrivée... comme si son système d'air comprimé, dans le cadre de son vélo, avait connu quelques problèmes. Lors d'une arrivée, l'un des lieutenants de Lance Amstrong, futur vainqueur du Tour of California, nous répondez que l'émission 60 mn de la Tv américaine n'était que bullshit sur les révélations, qui quelques mois plus tard, allait aboutir à la chute du Texan.

  • nico le 17.07.2017 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c vrai qu'il change souvent de vélo, c'est pas bon pour la pub ça. ..

  • Franco le 16.07.2017 21:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça va donner dans les Alpes!!

Les derniers commentaires

  • nico le 17.07.2017 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c vrai qu'il change souvent de vélo, c'est pas bon pour la pub ça. ..

  • Franco le 16.07.2017 21:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça va donner dans les Alpes!!

  • platini le 16.07.2017 21:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a tout de même quelque chose de douteux avec les vélos de Froome... 3 épisodes plutôt cocasses y compris celle où il cale à 350m de l'arrivée... comme si son système d'air comprimé, dans le cadre de son vélo, avait connu quelques problèmes. Lors d'une arrivée, l'un des lieutenants de Lance Amstrong, futur vainqueur du Tour of California, nous répondez que l'émission 60 mn de la Tv américaine n'était que bullshit sur les révélations, qui quelques mois plus tard, allait aboutir à la chute du Texan.