Portugal

23 juillet 2016 14:47; Act: 23.07.2016 14:50 Print

Le premier hôtel «CR7» ouvre à Madère

L'île de Madère a profité de cette occasion pour rebaptiser son aéroport du nom du footballeur portugais.

storybild

Cristiano Ronaldo inaugure le premier hôtel portant l'enseigne «CR7» à Funchal, sur l'île de Madère.

Sur ce sujet

Le footballeur Cristiano Ronaldo a inauguré vendredi 22 juillet le tout premier hôtel portant l'enseigne «CR7» dans sa ville natale de Funchal, sur l'île portugaise de Madère, dont les autorités ont profité de l'occasion pour rebaptiser l'aéroport du nom de la star.

Moins de deux semaines après la victoire du Portugal à l'Euro 2016, le capitaine de la Seleçao est apparu souriant vendredi après-midi, casquette blanche vissée sur la tête, sur la terrasse de l'hôtel, un luxueux bâtiment rouge sur le front de mer ouvert depuis le 1er juillet.

«C'est encore un peu étrange, je n'aurais jamais pensé devenir un hôtelier à 31 ans», a ironisé le triple Ballon d'or, accompagné de toute sa famille, ajoutant que son premier hôtel ne pouvait ouvrir que sur sa terre natale, «là où tout a commencé».

Hommage à l'enfant du pays

Le président de la région autonome de Madère, Miguel Albuquerque, a annoncé dans la foulée que l'aéroport de l'île porterait désormais le nom de Cristiano Ronaldo, une façon de rendre hommage à l'enfant du pays.

Le footballeur doit encore visiter samedi son nouveau musée, situé au rez-de-chaussée de l'hôtel, qui accueille depuis le mois de juin ses innombrables trophées, remplaçant les anciens locaux devenus trop petits. Juste devant se dresse une statue en bronze à son effigie haute de 3,40 m et pesant 800 kg, inaugurée en décembre 2014.

Cristiano Ronaldo avait annoncé en décembre se lancer dans l'hôtellerie en investissant plus de 37 millions d'euros dans une nouvelle chaîne d'hôtels avec le groupe portugais Pestana, lui aussi originaire de Madère. Un deuxième établissement «CR7» ouvrira ses portes à Lisbonne au troisième trimestre. Deux autres verront le jour en 2017 à Madrid et New-York.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mike le 23.07.2016 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je pense que les portugais ne seront que 10 à 20 pour cent moi même je préfère aller à majorque

  • LUXEMBOURGOGNE21 le 24.07.2016 11:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Mike:Désolé gars mais on ne peux pas faire une comparaison entre Madeira et Majorque car ce sont 2 belles îles totalement différentes.

  • Jajaja le 23.07.2016 17:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au moins tous! les portugais iront là bas .

Les derniers commentaires

  • bof mais bof alors le 28.07.2016 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo....

  • LUXEMBOURGOGNE21 le 24.07.2016 11:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Mike:Désolé gars mais on ne peux pas faire une comparaison entre Madeira et Majorque car ce sont 2 belles îles totalement différentes.

  • mike le 23.07.2016 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je pense que les portugais ne seront que 10 à 20 pour cent moi même je préfère aller à majorque

  • Jajaja le 23.07.2016 17:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au moins tous! les portugais iront là bas .