Bundesliga - 29e journée

18 avril 2015 18:22; Act: 18.04.2015 20:58 Print

Le Bayern assure le minimum

Sans briller, le Bayern Munich, toujours privé de nombreux joueurs-cadres, a assuré la victoire samedi à Hoffenheim (2-0) sans toutefois se rassurer défensivement à trois jours du second duel décisif avec Porto.

storybild

Thomas Müller et le Bayern n'ont guère convaincu mais se sont imposés. (photo: AFP/Daniel Roland)

  • par e-mail

Le «Rekordmeister» n'est plus qu'à deux succès d'un 25e sacre national, son 3e de rang, comptant provisoirement 13 longueurs d'avance sur Wolfsburg qui accueille dimanche Schalke (5e). Maitre du ballon mais toujours fébrile en défense, à l'image de Dante (encore) sauvé par une parade de Neuer devant Modeste (30), le Bayern a dû son salut à Rode (38) avant d'être totalement soulagé par un but contre son camp de Beck (90+3). Heureusement pour le géant munichois, Hoffenheim, avec Modeste notamment, n'a pas fait les bons choix offensifs.

Cette victoire a été entachée par la sortie à la pause de Bernat, touché à la cheville, contraignant Pep Guardiola à faire appel à Boateng, préservé jusque-là sur le banc avec Thiago Alcantara et Xabi Alonso en vue du retour sur la scène européenne face à Porto mardi à l'Allianz Arena. Bernat pourrait rejoindre une infirmerie déjà bien remplie et qui n'est plus dirigée par Müller-Wohlfahrt, médecin historique du club qui a démissionné au lendemain de l'échec à Porto. Servi en retrait par Lewandowski dans la surface, Rode, l'un des jeunes titularisés avec Wieser et l'adolescent Gaudino, a enroulé une frappe du pied droit pour loger le cuir dans la lucarne opposée.

Guardiola tremble

Après l'heure de jeu, les Bavarois auraient pu alourdir la marque sans les parades de Baumann devant Thiago, deux minutes après son entrée en jeu (60), Müller (63) et surtout Lewandowski (88). Guardiola a tremblé lorsqu'une frappe de Rudy sur coup-franc frôlait la lucarne d'un Neuer visiblement battu (84). Müller a finalement libéré son camp dans le temps additionnel avec la complicité du défenseur Beck qui taclait dans ses propres buts un centre du Bavarois.

Trois jours après l'annonce de son départ de Dortmund à l'été, Jürgen Klopp a entamé sa tournée d'adieux par un succès contre Paderborn 3-0. Le coach a dû attendre la seconde période pour obtenir son premier cadeau grâce à Mkhitaryan (48), Aubameyang (56) et Kagawa (80). Le Borussia, avec 36 points, accède provisoirement à la 8e place grâce à une meilleure différence de but par rapport à Francfort. Et peut encore lorgner sur un billet pour l'Europa League, avec six longueurs de retard sur le 6e Augsbourg, qui a battu Stuttgart (17) 2-1, qui se débat pour éviter la relégation. Avec deux buts par période, Leverkusen a surclassé Hanovre (4-0) et est monté sur la 3e marche du podium grâce à une meilleure différence de buts sur Mönchengladbach, rentré avec un seul point (0-0) la veille de Francfort. Dimanche, Bruno Labbadia, appelé sur le banc mercredi à Hambourg, entamera sa mission sauvetage de la lanterne rouge par la seconde manche du derby du nord au Werder Brême.

(L'essentiel/AFP)