Affrontements entre supporteurs

01 novembre 2013 15:09; Act: 01.11.2013 15:10 Print

PSG-​​Anderlecht, un match classé à haut risque

Le nombre de supporteurs du club belge qui affronte le PSG dans un match de Ligue des champions mardi a été limité à 600 et aucun ne sera autorisé dans la capitale.

storybild

En raison des risques d'affrontements, les supporteurs d'Anderlecht n'ont pas le droit de venir et de séjourner à Paris. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Aucun déplacement de supporteurs entre la Belgique et Paris n'est autorisé en dehors de celui organisé par le club et les les autorités», a expliqué la PP, qui a pris ces décisions à l'issue d'une réunion jeudi avec la police belge pour affiner un dispositif validé par la cabinet du ministre de l'Intérieur. En raison des risques d'affrontements entre supporteurs parisiens et belges, deux factions dont l'antagonisme date de plus de 20 ans, les supporteurs d'Anderlecht n'ont «pas le droit non plus de venir et de séjourner à Paris dès la veille du match», a détaillé la PP.

Un dispositif policier sera mis en place à la gare du Nord, point d'arrivée d'éventuels supporteurs belges, et des patrouilles, avec des policiers belges, circuleront dans Paris, a expliqué la PP. Pour les 600 supporteurs autorisés à faire le déplacement, «ils seront pris en charge dans des bus et sous escorte», à partir d'un village frontalier belge, selon la PP. Ces supporteurs iront directement au stade du Parc des Princes et ne seront pas autorisés à aller dans Paris.

«Une fois le match terminé, ils seront ramenés directement en Belgique», a-t-on ajouté à la PP. Lors du match aller remporté par le club parisien (5-0), 73 supporteurs parisiens avaient été arrêtés à Bruxelles, mais aucun incident violent n'avait été enregistré «grâce à l'important dispositif qui avait été mis en place», a assuré une source policière. Le contentieux entre hooligans des deux clubs remonte au 24 novembre 1992, à l'occasion d'un huitième de finale aller de Coupe UEFA au Parc des Princes. À l'époque, une grosse bagarre avait fait de nombreux blessés.

76 hooligans présumés ont été interpellés fin octobre à Bruxelles avant le match entre Anderlecht et le PSG

(L'essentiel Online/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Nondikass le 01.11.2013 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne savais pas que Paris était la capitale du Grand-Duché...

Les derniers commentaires

  • Nondikass le 01.11.2013 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne savais pas que Paris était la capitale du Grand-Duché...