France-Albanie

12 septembre 2019 09:57; Act: 12.09.2019 10:59 Print

«Je n'en ai pas dormi pendant deux jours»

Le speaker du Stade de France qui a confondu Albanie et Arménie revient, penaud, sur «la plus grosse bourde» de sa carrière.

Max, le «héros» malheureux du match entre la France et l'Albanie.

Sur ce sujet
Une faute?

A priori banal, l'incident a pris une tournure diplomatique. Il est encore dans toutes les mémoires. Samedi dernier, au Stade de France, en marge du match entre la France et l'Albanie comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2020, l'hymne national andorran a retenti au lieu de son homologue albanais.

«Une gaffe scandaleuse», selon le Premier ministre albanais Edi Rama, et «une erreur inacceptable» aux yeux du président français Emmanuel Macron, contraint de présenter ses plus plates excuses au peuple albanais. Le malaise - déjà perceptible - avait été accentué par une nouvelle bourde du speaker officiel de l'équipe de France, un certain Max, qui avait évoqué alors l'hymne... arménien! Ce dernier, professionnel de l'animation (il a sévi sur Fun Radio, il est aujourd'hui encore chroniqueur sur Nostalgie), s'est longuement confié au quotidien sportif L'Équipe. Morceaux choisis...

«Ce n'est pas un détail»

«Je me suis pris les pieds dans le tapis. Ça ne m'était jamais arrivé en cinq cents animations d'événements sportifs. La FFF s'est expliquée sur le problème de l'hymne. Moi, j'ai eu à gérer l'après, des moments au bord du terrain compliqués, avec des milliards d'infos qui arrivent et 80 000 personnes qui attendent. Je ne m'entends pas le dire. C'est après qu'on me le signale. Mon cerveau a buggé. C'était une situation tellement particulière».

«Je n'en ai pas dormi pendant deux jours Ce n'est pas un détail. Ça n'aurait pas dû arriver. Même si j'ai eu le soutien de tout le monde autour de moi, je m'en veux horriblement. Quand tu es speaker dans un stade, c'est toi qui parles, tu es le dernier de la chaîne, et dans ce genre de situation, tu mets en difficulté toute la hiérarchie, tout le truc».

«Avec la fédération, on a discuté et tout est rentré dans l'ordre. On ne m'attendait pas avec un fusil. Tout le monde a été top. La priorité était de faire le match contre Andorre et que tout se passe pour le mieux. Comme disent les joueurs, le meilleur moyen de passer à autre chose, c'était de répondre sur le terrain. Ça n'efface pas ma grossière erreur, elle restera gravée dans ma tête. Mais Andorre m'a permis de passer à un autre match».

(L'essentiel/bcr)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • j. le 12.09.2019 12:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    wow ! deux jours ..

Les derniers commentaires

  • j. le 12.09.2019 12:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    wow ! deux jours ..

    • J the B le 12.09.2019 15:33 Report dénoncer ce commentaire

      Il est vraiment rétamé le Max