Football

10 février 2021 20:24; Act: 10.02.2021 21:00 Print

Le footballeur Thiago Silva se soigne à l’oxygène

Le Brésilien de Chelsea prévoit de jouer au moins jusqu’à 40 ans. Pour rester en forme le plus longtemps possible, il a fait appel à des technologies de pointe.

storybild

En plus de son caisson à oxygène, Thiago Silva utilise également un appareil de pressothérapie. (photo: Twitter Silva)

Sur ce sujet
Une faute?

À 36 ans, Thiago Silva n’a pas l’intention de raccrocher les crampons. Dans un premier temps, il souhaite prolonger d’une saison son expérience à Chelsea. Par la suite, il envisage de jouer au moins jusqu’à 40 ans. Pour y parvenir, il met tous les atouts de son côté.

L’international brésilien a déclaré au magazine Four Four Two qu’il avait acheté une chambre à oxygène. Prix de cette machine high-tech, qui augmente la capacité de transport de l’oxygène par le plasma: 19 000 euros. «Je fais une séance quotidienne - après le déjeuner - de deux heures d’oxygénothérapie hyperbare pour accélérer ma récupération. J’ai une chambre spéciale installée à la maison, où je respire de l’oxygène pur à haute pression, ce qui agit sur ma pression sanguine. Lorsque je suis blessé, je passe à deux séances.»

Une inspiration «made in» NBA

Thiago Silva a découvert cette technique il y a sept ans à Paris, alors qu’il luttait pour se remettre complètement d’une blessure. Cette idée lui est venue directement du basketball et de la NBA. «Le physiothérapeute avec lequel je travaillais à Fluminense et à Milan a commencé à faire des recherches sur les mesures de récupération et a examiné ce que faisaient les joueurs de la NBA.» Étant donné qu’ils jouent beaucoup de matches en très peu de temps, leur récupération doit être parfaite. C’est pourquoi le staff médical du Brésilien l’a aiguillé sur cette méthode.

Le prix de 19 000 euros n’a jamais été un problème: «J’ai commandé la machine aux États-Unis. Comme c’était pour le bien de ma carrière à long terme, j’y ai vu un investissement plutôt qu’une dépense. L’année dernière, j’ai décidé d’investir dans une plus grande pour 19 000 euros, avec plus d’espace pour bouger mon corps et être plus à l’aise. Jorginho a vu une photo que j’ai mise en ligne et m’a demandé ce que c’était, alors je l’ai invité chez moi pour l’essayer, Depuis, il s’en est acheté une - mais je ne touche pas de commission du tout», sourit le Brésilien.

(L'essentiel/Claude-Alain Zufferey)