Football - Jupiler Pro League

18 mai 2017 21:37; Act: 19.05.2017 07:45 Print

Anderlecht sacré champion de Belgique

Vainqueurs à Charleroi (1-3), les Bruxellois ne peuvent plus être rejoints par le FC Bruges, qui s'est incliné à Ostende (2-1).

storybild

Lukasz Teodorczyk a inscrit un doublé pour les Mauves. (photo: AFP/John Thys)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Anderlecht n'a pas manqué sa deuxième balle de match, ce jeudi soir, lors de la 9e journée du play-off 1. Vainqueur sur la pelouse de Charleroi (1-3), les Mauves décrochent ainsi leur 34e titre de champion de Belgique. Le Sporting compte sept longueurs d'avance sur le FC Bruges, avant la dernière journée, et ne peut donc plus être rattrapé.

Les Bruxellois pourront fêter leur titre à domicile ce dimanche, lors de la réception d'Ostende (14h30). La saison prochaine, ils disputeront donc la Ligue des champions mais pourraient déplorer le départ de leur jeune pépite, Youri Tielemans, courtisé par de nombreux clubs dont le tout nouveau champion de France, l’AS Monaco.

Un Polonais très efficace

Ce titre porte la marque du jeune entraîneur suisse, René Weiler (42 ans) arrivé en début de saison en provenance du FC Nuremberg (D2 allemande). Très critiqué après un début de saison difficile, l'ancien joueur du Servette Genève a tenu bon, écartant certains cadres, pour bâtir un onze compétitif.

Le Polonais Lukasz Teodorczyk (double buteur jeudi) a mis lui aussi sa pierre à l'édifice et devrait être sacré meilleur buteur du championnat. Il totalise actuellement 23 réalisations.

Les joueurs célèbrent leur titre:


(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.