Football

20 mai 2019 21:52; Act: 21.05.2019 07:06 Print

«Ils ont laissé mon fils seul comme un chien»

Dans un documentaire de la «BBC» diffusé lundi soir, les parents du joueur Emiliano Sala dénoncent la responsabilité du club de Cardiff City dans la mort de leur fils.

Sur ce sujet
Une faute?

Quatre mois après le décès du footballeur argentin Emiliano Sala et du pilote David Ibbotson dans le crash de leur avion, le 21 janvier dernier, l'antenne galloise de la télévision britannique diffuse un documentaire intitulé «Emiliano Sala: la recherche de la vérité par sa famille». Diffusé lundi soir (21h30), le reportage part à la rencontre des parents du joueur de 28 ans, qui venait d'être transféré du FC Nantes à Cardiff City.

Horacio Sala, décédé d'une crise cardiaque le 26 avril dernier, deux semaines après s'être entretenu avec les journalistes de la BBC, y fait part de son désarroi dans ce documentaire. «Ils ont laissé mon fils seul. Seul comme un chien. Ils l'ont abandonné, estimait feu le père de la victime, dénonçant les agissements du club de Cardiff City. Avec tout l'argent qu'ils ont dépensé pour lui, était-ce si dur de trouver quelque chose de sûr? Pourquoi n'auraient-ils pas pu?» s'interrogeait l'homme brisé, faisant référence à l'état douteux de l'appareil ayant transporté son fils et aux capacités du pilote disparu à le faire voler dans des conditions météo difficiles.

De son côté, la mère du joueur, Mercedes Taffarel, évoque la douleur de son quotidien. «Ça fait toujours tellement mal. Je crois qu'il va m'appeler au téléphone, mais non. C'est terrible. Une douleur que je ne peux pas expliquer.» La famille d'Emiliano Sala souhaite que quelqu'un soit tenu pour responsable de la mort du joueur argentin. Une enquête en cours examine la validité de la licence du pilote Ibbotson. Daltonien, il n'aurait en principe pas dû voler de nuit. Et il n'était pas non plus habilité à piloter des vols de type commercial avec des passagers.

(L'essentiel/Sport-Center)