COUPE DE LA LIGUE

06 août 2012 15:41; Act: 06.08.2012 18:01 Print

Le FC Metz veut confirmer contre Sedan

Après avoir bien lancé sa saison de National en battant Boulogne, vendredi (2-1), le FC Metz reçoit Sedan (L2), mardi soir (20 h), au premier tour de la Coupe de la Ligue.

storybild

Face à Sedan, Ngbakoto et ses coéquipiers espèrent réitérer leur performance de vendredi.

  • par e-mail

Un état d’esprit collectif irréprochable, du jeu, des occasions de but et une première victoire: le FC Metz a entamé de la meilleure manière son opération «renaissance», lors de la première journée de National. «Mais ce n’était que le premier match. Il faudra encore travailler pour gommer les imperfections», analyse néanmoins Yéni Ngbakoto, symbole de ce renouveau.

Son but et sa prestation de vendredi sont venus effacer d’un seul trait sa triste saison 2011/2012. «Notre équipe s’est rajeunie, on a tous envie de jouer et de gagner», ajoute encore le milieu offensif. Menés très rapidement (0-1, 2e), les jeunes lorrains ont su trouver les ressources nécessaires pour ne pas sombrer dans le doute. Yéni Ngbakoto a alors immédiatement remis sa troupe sur de bons rails (1-1, 8e) avant qu’Alhassane Keita n’offre un avantage mérité aux siens.

Victoire de Metz en amical

Au terme d’une seconde période elle aussi pleine de promesses, les Grenats allaient finalement décrocher leur premier succès de la saison. Une victoire encourageante qui en appelle d’autres? S’il y a bien des raisons d’y croire, les hommes d’Albert Cartier auront l’occasion, dès mardi, de prouver aux sceptiques qu’un vent nouveau souffle désormais sur Saint-Symphorien.

Après Boulogne, c’est Sedan, une grosse cylindrée de Ligue 2 qui se déplacera dans l’antre grenat au premier tour de la Coupe de la Ligue. Des Ardennais que les Messins ont déjà affrontés, cet été, en match de préparation. La troupe de Grégory Proment l’avait emporté 0-1. Méfiance tout de même face à des Sangliers sans doute blessés par leur mauvais début de saison en championnat (une défaite et un nul).

(dfp/L'essentiel Online)