Ligue 1, 20e journée

13 janvier 2018 11:57; Act: 13.01.2018 12:08 Print

Guingamp enchaîne en costaud à Strasbourg

Guingamp a commencé l'année comme il l'avait terminée: par une victoire (0-2), obtenue avec autorité face à de pâles Strasbourgeois en panne d'inspiration, vendredi.

storybild

Le défenseur de Guingamp, Marcus Coco, est impliqué dans les deux buts de son équipe. (photo: AFP/Frederick Florin)

Sur ce sujet

Guingamp, avec ce quatrième succès en cinq matches de championnat, se hisse provisoirement à la sixième place et confirme sa bonne passe entamée fin 2017 avec ce troisième succès de la saison à l'extérieur. La deuxième victoire en 2018 après celle contre Niort en 32e de finale de Coupe de France. Quand aux promus strasbourgeois, ils ont débuté également leur année comme ils l'ont achevée: par une défaite. En attendant la fin du week-end, les hommes de Thierry Laurey campent à la onzième place mais le regard à nouveau tourné vers la queue de classement.

Dominateurs dans les duels, très forts dans l'impact au milieu de terrain et vifs en attaque, les Bretons ont harcelé les Alsaciens rapidement dépassés puisque les deux buts de la partie venaient à peine ponctuer le premier quart d'heure de la rencontre. C'est d'abord, Yannis Salibur, servi judicieusement par Marcus Coco qui ajustait le gardien Alexandre Oulikdja, d'une petite louche venant conclure un parfait mouvement collectif (0-1, 8e).

Un penalty non sifflé

Puis, sur une mauvaise relance de Kader Mangane, Coco jouait directement avec Jimmy Briand dont l'offrande profitait à Nicolas Benezet qui, d'une frappe placée à l'entrée de la surface de réparation, faisait le break (0-2, 16e). Trois tirs cadrés, deux buts, une entame parfaite. Strasbourg, sans son buteur Martin Terrier, son meilleur passeur Dimitri Lienard et sa sentinelle au milieu Jean-Eudes Aholou, n'a jamais pesé sur les débats.

Une tête de Mangane (18e) et un bel enchaînement timidement conclu par Jonas Martin (24e) ont réveillé les Alsaciens. En deuxième mi-temps, les Guingampais se contentaient de gérer alors que Strasbourg tentait, souvent avec maladresse, de réduire l'écart par l'intermédiaire de Stéphane Bahoken (62e) et Jérémy Blayac, entré en jeu en fin de première mi-temps, qui aurait dû obtenir un penalty car Christophe Kerbrat contrait ostensiblement du bras son tir (68e).

En fin de partie, Anthony Gonçalves avait encore les moyens de réduire la marque à son tour mais sa tentative était parfaitement repoussée par le portier suédois Johnsson (88e). Entré en seconde période, Ludovic Blas aurait pu sonner le glas des Alsaciens mais ratait l'immanquable (90e+1). Guingamp avait déjà fait l'essentiel bien plus tôt.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.