Ballon du Mondial 2018

13 novembre 2017 17:48; Act: 13.11.2017 18:20 Print

Après Jabulani et Brazuca, voici Telstar 18

Après Jabulani et Brazuca, Telstar 18: pas le nom d'une voiture ni d'un satellite, mais celui du ballon officiel du Mondial-2018 en Russie, révélé jeudi à Moscou au cours d'un improbable show musical et lumineux.

storybild

Voici le nouveau ballon qui sera utilisé lors de la Coupe du monde en Russie. (photo: AFP/Mladen Antonov)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Dans un auditorium transformé en boîte de nuit, au son tambourinant de rythmes techno, tous les yeux étaient tournés vers le petit globe qui déchaînera les passions l'été prochain (14 juin - 15 juillet). La star argentine Lionel Messi lui-même l'a validé. Tout blanc, seulement orné par quelques panneaux rectangulaires noirs et gris dans un style rétro, le Telstar 18 d'Adidas aura pour mission d'échapper aux critiques qui ont émaillé de nombreux championnats internationaux ces dernières années, en raison notamment de la légèreté de certains ballons. "J'aime le design, j'aime les couleurs, et j'aimerais l'essayer sur le terrain", a lancé Leo Messi au milieu des danseurs et des journalistes.

Le milieu de terrain de l'Albiceleste aura l'occasion de tester l'objet dès samedi au stade Loujniki lors d'un amical contre les Russes. Telstar 18 succède au Brazuca brésilien (2014), au Jabulani sud-africain (2010) et au fameux Teamgeist allemand (2006). Il s'inscrit encore derrière le Tango argentin (1978), ou le Tricolore français (1998). Telstar - abréviation de "star de la télévision" -, c'était déjà le nom du ballon utilisé lors des Mondiaux-1970 et 1974, années dorées pour Pelé et Beckenbauer. La marque allemande aux trois bandes revendique cet effet rétro, en proposant une interprétation moderne du premier ballon arborant des panneaux noirs, imaginé à l'époque pour ressortir sur les images TV, alors que la plupart des téléviseurs diffusaient en noir et blanc.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.