Football - Premier League

30 janvier 2018 14:39; Act: 30.01.2018 14:51 Print

Aymeric Laporte signe à Manchester City

Le défenseur français, qui a quitté lundi l'Athletic Bilbao, s'est engagé mardi jusqu'en 2023 avec le leader de Premier League.

Sur ce sujet

Selon la presse, le montant du transfert jusqu'en 2023 du joueur de 23 ans s'élèverait à 65 millions d'euros, un record pour City qui a tweeté «renforcements défensifs acquis», et le deuxième plus important pour un défenseur après la signature du Néerlandais Virgil Van Dijk en faveur de Liverpool pour 84 millions d'euros.

«Je suis heureux d'être ici. City est un club ambitieux et c'est une des meilleures équipes d'Europe. J'ai hâte de travailler sous les ordres de Pep Guardiola et d'aider le club à avoir du succès», a réagi le défenseur sur le site Internet de Manchester City.

«Ici, je laisse un club unique»

«Nous avons examiné les options défensives et c'est un joueur que nous admirions depuis longtemps. Avec sa qualité et sa façon de relancer depuis l'arrière, nous pensons qu'Aymeric va parfaitement se fondre dans le style de jeu de Pep Guardiola», a pour sa part commenté le directeur sportif des «Citizens», Txiki Begiristain.

Après avoir recruté cet été Kyle Walker (57 millions d'euros à Tottenham) et Benjamin Mendy (58 millions d'euros à Monaco), sans oublier John Stones (55 millions d'euros) l'été précédent ou Eliaquim Mangala (54 millions d'euros) en 2014, le leader de Premier League recrute encore un défenseur pour une somme colossale en vue de renforcer des ambitions autant domestiques qu'européennes.

Laporte, convoqué plusieurs fois avec les Bleus, avait annoncé son départ de Bilbao lundi, expliquant sur Twitter: «Ici, je laisse un club unique, différent et que je n'oublierai jamais». Né à Agen et arrivé à 15 ans au Pays basque, c'est un gaucher technique et solide (1,91 m, 85 kg) qui a porté le maillot français plus de cinquante fois dans les catégories de jeunes, jusqu'à devenir capitaine des Espoirs.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.