Football

16 juin 2018 10:30; Act: 16.06.2018 10:43 Print

Gerard Piqué se justifie sur l'affaire Griezmann

Critiqué pour avoir produit le documentaire «La Décision» d'Antoine Griezmann, le défenseur du FC Barcelone Gerard Piqué s'est expliqué vendredi.

storybild

Gerard Piqué assure ne pas avoir été au courant de la décision d'Antoine Griezmann, même s'il a produit le documentaire de l'attaquant français.

Sur ce sujet

Le défenseur du Barça Gerard Piqué s'est dit vendredi «surpris» d'être critiqué à Barcelone pour avoir produit le documentaire dans lequel Antoine Griezmann, convoité par le club blaugrana, annonce qu'il reste à l'Atlético Madrid. La décision de l'attaquant français de rester à l'«Atleti», un coup de massue pour la direction du Barça, a été annoncée à la fin du documentaire «La Décision», diffusé jeudi et produit par Kosmos Studios, qui appartient au groupe de Piqué.

Ce film révèle des négociations entre Antoine Griezmann et le Barça, et le fait que Piqué n'ait pas mis au courant ses dirigeants de la décision de «Grizi» a fait grincer des dents dans la presse catalane. «J'ai parlé avec le président (Josep Maria Bartomeu), tout va bien. Il était un peu agacé parce qu'il pensait qu'il allait venir», a dédramatisé Piqué vendredi soir après le match de l'équipe d'Espagne au Mondial-2018 à Sotchi (3-3 contre le Portugal).«J'ai été surpris de la réaction des gens à Barcelone. Qu'on puisse douter de mon implication et de mon amour pour ce club est surprenant», a-t-il ajouté, assurant n'avoir découvert que jeudi matin la décision du Français, «indécis jusqu'au dernier moment». Piqué en a profité pour dévoiler les coulisses de ce documentaire.

«Pouvoir excessif de certains joueurs»

«L'idée a germé il y a quelques mois. J'ai parlé avec Griezmann et il m'a dit qu'il y avait la possibilité qu'il vienne à Barcelone. J'ai répondu qu'on pouvait filmer cela et en faire un contenu pour que les gens voient comment ce genre de décisions aussi importantes se prennent de l'intérieur. Et à partir de là je me suis déconnecté», a-t-il assuré. Par conséquent, le défenseur barcelonais et homme d'affaires a refusé d'endosser la responsabilité de la polémique née autour de ce long feuilleton médiatique. «Je ne suis pas responsable du fait que pendant des mois, on parle d'un joueur et qu'au final il ne vienne pas. Je pense que le Barça est beaucoup plus grand qu'un seul joueur. S'il ne vient pas, d'autres viendront», a-t-il lancé. Ces propos interviennent après 24 heures de controverse autour de cette annonce, qui a plongé le Barça dans la déprime avec la perte de son principal objectif de recrutement estival.

«Le vaudeville du documentaire montre mieux que tout jusqu'où est arrivé le pouvoir excessif de certains joueurs, qui se croient autorisés à faire ce qu'ils veulent», écrit vendredi Ernest Folch, directeur du journal barcelonais Sport. L'autre grand quotidien sportif barcelonais Mundo Deportivo a critiqué l'international espagnol qui encourage «à sortir le pop-corn pour voir un dénouement malheureux dont il devait, comme producteur du documentaire, avoir connaissance».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.