Incidents lors de Metz-Lyon

09 décembre 2016 15:30; Act: 09.12.2016 16:29 Print

Le jeune homme interpellé a été mis en examen

Le jeune homme interpellé mercredi dans le cadre de l'enquête sur les jets de pétards lors du match Metz-Lyon a été placé sous contrôle judiciaire ce vendredi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Âgé de 23 ans, celui qui reconnait avoir jeté le premier pétard sur le gardien lyonnais Anthony Lopes, a été mis en examen pour «violences aggravées, jet de projectile dangereux et introduction de fusée ou artifice dans une enceinte sportive lors d'une manifestation sportive». Placé sous contrôle judiciaire, il a également interdiction de se présenter au Stade Saint-Symphorien, ou tout autre stade en France. Il lui est aussi interdit de rencontrer joueurs ou supporters du FC Metz, comme de l'Olympique lyonnais.

Interpellé mercredi matin, ce père de famille «se déclare sympathisant sans être officiellement membre de la Horda Frénétik», ce groupe de supporters ultras de Metz qui occupe la tribune d'où ont été lancés des pétards, avait précédemment indiqué le parquet de Metz. Cette tribune a été fermée jeudi à titre conservatoire par la Ligue professionnelle de football (LFP). L'enquête se poursuit désormais pour retrouver la ou les autres personnes impliquées.

Le match de L1 Metz-Lyon, commencé samedi dernier à 20h, avait dû être interrompu d'abord provisoirement vers 20h30, puis arrêté définitivement vers 21h20 par l'arbitre Lionel Jaffredo, après concertation avec les délégués de la LFP et les pouvoirs publics. Anthony Lopes avait expliqué dimanche souffrir de «surdité traumatique sans conséquence pour (son) avenir». Le portier était titulaire mercredi avec l'OL en Ligue des champions face au FC Séville (0-0).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bonne nouvelle le 09.12.2016 18:57 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une bonne nouvelle. Il faudra qu'il explique ce qui lui est passé dans la tête alors que Metz venait d'ouvrir le score de fort belle manière. Espérons que la sanction pour le club ne sera pas exagérément sévère.

  • platini le 10.12.2016 10:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le geste de ce type vient de faire perdre plusieurs millions d'euros au FCM et risque de propulser le club en D2

Les derniers commentaires

  • platini le 10.12.2016 10:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le geste de ce type vient de faire perdre plusieurs millions d'euros au FCM et risque de propulser le club en D2

  • Bonne nouvelle le 09.12.2016 18:57 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une bonne nouvelle. Il faudra qu'il explique ce qui lui est passé dans la tête alors que Metz venait d'ouvrir le score de fort belle manière. Espérons que la sanction pour le club ne sera pas exagérément sévère.