Mauvais résultats

28 juin 2018 15:58; Act: 28.06.2018 16:25 Print

Lopez estime que le LOSC a «appris de ses erreurs»

Le propriétaire luxembourgeois du club de football de Lille est revenu sur la mauvaise première saison de son club, qui a failli descendre en Ligue 2 française.

storybild

La première saison de Gerard Lopez au LOSC n'a pas été de tout repos. (photo: AFP/Franck Fife)

Sur ce sujet

Gérard Lopez, président de Lille (L1), qui a sauvé in extremis sa place dans l'élite le mois dernier, a déclaré jeudi en conférence de presse que les changements apportés durant l'intersaison avaient pour but d'apporter de la «stabilité» au club nordiste. «On a appris de nos erreurs, on a fait des corrections, on a ajusté certaines choses. Tout le monde au sein du club a pris de l'expérience, après la saison dernière éprouvante. On sait qu'on est dans une situation positive. On va rechercher cette année de la stabilité et du renforcement», a souligné l'homme d'affaires luxembourgeois.

Alors qu'il avait clamé l'été dernier viser le top 5 avec l'arrivée du médiatique entraîneur argentin Marcelo Bielsa, finalement limogé au bout de quatre mois, le dirigeant nordiste a cette fois été plus mesuré. «On aurait dû être plus méfiant sur la façon de s'exprimer. Finir 11e ne serait pas un objectif crédible, a-t-il estimé. En renforçant l'équipe et avec le talent qui pourrait s'exprimer plus librement, on ne doit pas s'attendre à une saison comme on vient de vivre. On veut intégrer le top 10 et après on verra ce qui va se passer».

Attendu au tournant, fin mai, par la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG), le président lillois a passé l'écueil avec succès. «On n'a pas besoin de vendre pour acheter, a martelé Lopez. On a envie d'investir mais aussi de vendre car je veux que le club arrive à l'équilibre financier. On veut qu'il y ait un cercle vertueux pour que le club soit pérenne sans injecter de l'argent tous les ans». Le président lillois n'a pas voulu donner de montant concernant les recrues, se bornant à préciser qu'il serait un peu inférieur à celui de l'été dernier, quand près de 70 millions d'euros avaient été investis sur le marché des transferts. L'effectif du LOSC, presque au complet, a repris l'entraînement mercredi, pour le début de la pré-saison.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.