Jets de pétards

03 mars 2017 11:55; Act: 03.03.2017 17:00 Print

Metz récupère deux points sur tapis vert

METZ - La commission d'appel de la Fédération française de football a réduit en appel à trois points avec sursis la sanction contre le club lorrain.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

La sanction de Metz, après les jets de pétards sur le gardien lyonnais Anthony Lopes, en décembre, lors d'un match de Ligue 1, a été réduite en appel à trois points avec sursis, a annoncé la Fédération française de football (FFF) ce vendredi.

En première instance, le club lorrain, 15e de L1, s'était vu infliger un retrait de deux points ferme et un avec sursis. Après cette décision, Metz récupère donc deux points et repasse du coup 15e de Ligue 1 avec 30 points. Les dirigeants du club avaient été entendus jeudi pendant une heure par la commission supérieure d'appel au siège parisien de la Fédération.

Une décision «incompréhensible»

Le 3 décembre, lors du Metz-Lyon de la 16e journée de Ligue 1, le gardien lyonnais Anthony Lopes s'était effondré en pleine rencontre, à cause d'un premier pétard lancé par des supporters messins. À terre, et tandis que le médecin du club était à son chevet, il avait été visé par un deuxième pétard. Après une interruption provisoire, l'arbitre avait finalement arrêté définitivement la partie.

Le 5 janvier, en annonçant la sanction infligée à Metz, le président de la commission de discipline de la LFP, Sébastien Deneux, avait assumé une «décision inédite et sévère», pour sanctionner des «faits inédits et totalement intolérables». Le président du club Bernard Serin avait aussitôt dénoncé une décision «incompréhensible», estimant que Metz était «la victime» dans cette affaire, l'otage de «quelques individus à qui on confère le pouvoir d'influencer sportivement les compétitions».

Deux mises en examen ont été prononcées dans cette affaire, dont une à l'égard d'un homme de 23 ans qui a reconnu avoir jeté le premier pétard sur Lopes. Il est poursuivi pour «violences aggravées, jet de projectile dangereux et introduction de fusée ou artifice dans une enceinte sportive lors d'une manifestation sportive».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jacques le 03.03.2017 16:19 Report dénoncer ce commentaire

    Assurément une bonne chose car les joueurs n'étaient en rien responsables de ce scandaleux comportement de soi-disant supporters. En avant Metz demain face à Rennes!

  • Bob le 03.03.2017 17:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Justice a été rendue...Allez Metz !

  • o magico le 03.03.2017 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est bon ça Fabien :)

Les derniers commentaires

  • Jean II le 03.03.2017 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est une décision réfléchie avec sagesse et raisonnable . Bon pour le moral et pour la prochaine rencontre . Allez metz :-):-):-):-):-):-):-):-)

  • Bob le 03.03.2017 17:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Justice a été rendue...Allez Metz !

  • Auberge mini golf le 03.03.2017 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Henri tu vois on en a pris des bonnes ces derniers matchs mais on reste bien dans le coup. On fêtera ça la prochaine fois.

  • CLAUDE H le 03.03.2017 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    C'est drôle mais la nuit dernière dans mon sommeil, j'avais rêvé que Metz avait fait match nul à Lyon 5/5 et à Monaco 12/12 et avait finalement 30 points au classement général et était 14 ème ex-aquo mais devant Nancy ce qui est toujours le plus important.N'empêche que demain soir contre Rennes, avec un maximum de chance et la bave dès le coup d'envoi dans le bon sens du terme bien entendu,nous pourrions tous nous lever et dire : "dites 33 pts", hein Pablo Correa, qu'en penses-tu l'ennemi de toujours avant le 29 avril ?

  • Jacques le 03.03.2017 16:19 Report dénoncer ce commentaire

    Assurément une bonne chose car les joueurs n'étaient en rien responsables de ce scandaleux comportement de soi-disant supporters. En avant Metz demain face à Rennes!