Football - Ligue des champions

21 novembre 2017 10:48; Act: 21.11.2017 13:08 Print

Monaco et Dortmund jouent leur survie

Monaco et Dortmund, très mal embarqués, ont l'obligation de s'imposer contre Leipzig et Tottenham mardi (20h45), s'il veulent continuer à croire aux huitièmes de finale.

storybild

Le coach de Dortmund, le Néerlandais Peter Bosz, est sous le feu des critiques. (photo: AFP/Patrik Stollarz)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Monaco, en grand danger, n'a plus son destin entre les mains, dans le groupe G. Il doit absolument battre le RB Leipzig et espérer un faux pas de Porto sur la pelouse du Besiktas. Si tel était le cas, tout se jouerait lors de la dernière journée, avec le déplacement des Monégasques au Portugal.

«L'objectif du match est clair: on a besoin de gagner», lance Leonardo Jardim. À l'heure où l'on parle, la qualification ne dépend pas de nous. Se qualifier pour la Ligue Europa, oui. Au début du match, peut-être que ces deux objectifs dépendront de nous (si Porto ne gagne pas à Istanbul, NDLR). De toute façon, il faut gagner. Car tout autre résultat verra les deux objectifs tomber par terre».

Monaco sera encore amputé de Thomas Lemar et de Djibril Sidibé, pièces essentielles. Mais le champion de France a évidemment les moyens de l'emporter, contre une équipe qui s'est déjà inclinée à Istanbul (2-0) et à Porto (3-1). «Bien sûr que j'y crois, lance Danijel Subasic. Il reste deux finales. C'est la première. Je sais qu'on a la qualité pour remporter trois points».

Une seule victoire en huit matches

Dortmund est dans une situation plus périlleuse encore dans une poule H où figurent Tottenham et le Real Madrid. C'est simple, si les Madrilènes s'imposent sur la pelouse de l'APOEL Nicosie - ce qui semble probable - les Allemands devront oublier la Ligue des champions cette saison. Le Borussia doit en outre battre Tottenham pour continuer à rêver... Match après match, le vocabulaire devient insuffisant pour décrire la situation de Dortmund.

Il n'y a pas qu'en C1 (2 points en 4 rencontres) que le Borussia va mal: Dortmund ne compte qu'une victoire sur ses huit derniers matches et a glissé depuis le 1er octobre de la première à la cinquième place de la Bundesliga. Mais comment en est-on arrivé là ? Pour le directeur sportif Michael Zorc, «il n'y a pas un bouton unique, sur lequel on pourrait appuyer pour que tout aille mieux de nouveau. Il faut plutôt faire des réglages fins».

«Ni réponses ni solutions»

Une façon de dire que l'entraîneur n'est pas en danger. Pour l'instant. Le coach Peter Bosz refuse de dévier d'un pouce de ses convictions, mais l'ensemble des observateurs estime que son système avec un seul milieu défensif et fondé sur des remontées de balles ultra-rapides ne convient pas à cette équipe.

Déséquilibré vers l'avant, le bloc est systématiquement en danger sur les contres adverses. «Que le système soit mauvais ou seulement son application n'est finalement pas si important, si l'entraîneur regarde la catastrophe sans réagir», juge durement le magazine spécialisé Kicker lundi, «s'il ne coache pas, s'il n'intervient pas, s'il ne fait preuve d'aucune flexibilité, et n'a ni réponses ni solutions».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.