Coupe du monde

19 juin 2018 17:56; Act: 20.06.2018 11:10 Print

Neymar rattrapé par la douleur à l'entraînement

L'attaquant vedette du Brésil, Neymar, victime d'un coup dimanche, au Mondial 2018, s'est retiré mardi de l'entraînement en boitant, écourtant sa séance en raison de douleurs à la cheville droite.

Sur ce sujet

La star du PSG a participé sans gêne au "toro" de début de session, riant ostensiblement avec ses partenaires. Mais sur un second "toro" en effectif réduit, Neymar s'est tenu la cheville droite en grimaçant et a fini par rentrer directement au vestiaire en boitant légèrement, des gênes qui suscitent l'inquiétude près de quatre mois après son opération au niveau du pied droit. "Il ne s'est pas retiré en raison de douleurs au niveau du pied, mais au niveau de la cheville droite, à cause du nombre de fautes qu'il a subies (dimanche). Il s'entraînera normalement demain (mercredi)", a déclaré un porte-parole de la CBF.

"Comme il se plaignait de douleurs dans cette zone, l'encadrement médical a décidé de le laisser entre les mains des kinés et de le traiter un jour de plus, donc demain (mercredi) il s'entraînera normalement", a-t-il ajouté, à trois jours d'un match crucial contre le Costa Rica, vendredi. Après être déjà resté aux soins lundi, ces douleurs persistantes nourrissent l'inquiétude de la Seleçao pour la suite du Mondial. Le Brésilien, éloigné des terrains de février à juin, en raison d'une fracture d'un os du pied, s'était voulu rassurant sur son état, dimanche, après le match nul décevant concédé contre la Suisse (1-1), prévenant qu'il n'y avait "rien de grave". Il faudra voir s'il peut reprendre l'entraînement normalement dans les jours prochains, alors que le Brésil aura grand besoin de son n°10 pour la suite de la compétition. Accrochés par la Suisse, les quintuples champions du monde n'ont plus vraiment droit à l'erreur dans le groupe E: il leur reste deux rencontres, face au Costa Rica, vendredi, et contre la Serbie, le 27 juin, pour redresser la barre.

Résultats et statistiques

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • loulou30 le 19.06.2018 18:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    footer a mi temps .star du Brésil ç est des réseaux sociaux oui clairement mais ç est offenser le Brésil de dire qu il représente tant il y a de très bons joueurs autre que lui ...allez vite un coiffeur un masseur et plus rien n y paraîtra

Les derniers commentaires

  • loulou30 le 19.06.2018 18:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    footer a mi temps .star du Brésil ç est des réseaux sociaux oui clairement mais ç est offenser le Brésil de dire qu il représente tant il y a de très bons joueurs autre que lui ...allez vite un coiffeur un masseur et plus rien n y paraîtra