Liga - 28e journée

10 mars 2018 23:01; Act: 10.03.2018 23:00 Print

Sans souci pour le Barça, Ronaldo «galactique»

Le FC Barcelone a corrigé samedi Malaga (2-0) et poursuivi sa course en tête devant l'Atlético et le Real de Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé «galactique» à Eibar (2-1).

storybild

Le Portugais a inscrit les deux buts du Real. (photo: AFP/Ander Gillenea)

Sur ce sujet

Pendant que Messi pouponnait, le Barça a cartonné avant de recevoir Chelsea mercredi en 8es retour de Ligue des champions (aller 1-1)... Pour la 28e journée de Liga, le leader s'est imposé sur une tête de Luis Suarez (15e) puis une talonnade splendide de Philippe Coutinho (28e), bien servi par le Français Ousmane Dembélé, en progrès. Et la lanterne rouge Malaga, en infériorité numérique après l'exclusion méritée de Samu Garcia (30e), s'enfonce un peu plus vers la relégation.

Seule équipe toujours invaincue en Liga, le Barça (1er, 72 pts) devance provisoirement de onze points l'Atlético (2e, 61 pts), opposé au Celta Vigo dimanche. Le Real Madrid (3e, 57 pts) se maintient devant Valence (4e, 56 pts), vainqueur 2-0 à Séville pour distancer le club andalou (5e, 45 pts) dans la course aux quatre premières places, synonymes de Ligue des champions. Le classement des buteurs, lui, reste dominé par Messi (24 buts) malgré son forfait samedi en raison de la naissance de son troisième fils, prénommé Ciro. Suarez (21 buts) est deuxième, devant Ronaldo (18 buts), qui revient petit à petit sur son grand rival argentin.

Toujours invaincu

Même retenu à Barcelone, «papa Messi» n'a pas raté la prestation blaugrana à la télévision, posant avec son fils aîné Thiago (5 ans) sur Instagram. Le quintuple Ballon d'Or a sans doute apprécié la tête subtile de son ami Suarez sur une ouverture de Jordi Alba (15e)... et la rouerie de l'avant-centre uruguayen, sanctionné d'un carton jaune qui lui vaudra d'être suspendu le week-end prochain contre l'Athletic Bilbao. Messi aura aussi noté la progression de Dembélé, timoré depuis son retentissant transfert de Dortmund pour 147 M EUR (bonus compris) l'été dernier.

L'ailier français a multiplié les feintes, les dribbles, les remises, profitant des espaces laissés après le carton rouge direct reçu par Samu Garcia pour une semelle sur la cheville d'Alba (30e). «Dembouz» aurait pu marquer sur deux jolies tentatives (48e, 65e) et il a été récompensé par une passe décisive pour Coutinho (28e), l'autre recrue-phare de la saison au Barça, soit un but à environ 300 M EUR... Même si Malaga a eu quelques occasions (36e, 39e, 75e), c'était trop peu pour inquiéter ce Barça, invaincu en Liga depuis 35 journées, à trois matches du record de la Real Sociedad en Championnat d'Espagne (1979-1980).

«Il sait qu'il va marquer»

La confiance règne aussi au Real Madrid, galvanisé par sa qualification pour les quarts de C1 aux dépens du Paris SG mardi (3-1, 2-1). Samedi, l'équipe de Zinédine Zidane a évité toute gueule de bois en battant dans la douleur Eibar, à l'image du défenseur madrilène Raphaël Varane, sorti à la 28e minute après un choc au niveau de l'arcade sourcilière. Dans le petit stade Ipurua d'Eibar (7.000 places), la «Maison blanche» a été paradoxalement beaucoup plus bousculée qu'au Parc des Princes...

Le Real a réussi à ouvrir le score grâce à un bel enchaînement de Ronaldo (34e). Puis Ivan Ramis a égalisé sur corner (50e) et on s'acheminait vers un nul lorsque «CR7» a surgi pour marquer d'une tête puissante en pleine course (84e). Soit son 17e but sur ses dix dernières apparitions en match officiel. «Il est d'une autre galaxie», a résumé Zidane. «Il sait qu'il va marquer. C'est un joueur différent, spécial.»

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.