Strasbourg-Metz

04 avril 2018 19:30; Act: 04.04.2018 19:33 Print

Un Messin subit une faute en restant sur le banc

Quentin Beunardeau, gardien remplaçant de Metz, a été victime d'un mauvais geste lors du derby face à Strasbourg. Mais il n'était pas totalement innocent.

Sur ce sujet
Une faute?

Dimanche le Racing Club de Strasbourg (16e) recevait le FC Metz, dernier du classement. L'enjeu du match était important tant les Alsaciens ne disposaient pas d'une grande avance sur le premier relégable, Troyes (+ 3 points) et les visiteurs avaient encore l'espoir de se sauver malgré leur 6 points de retard sur l'avant-dernier, Lille. Gardien remplaçant, Quentin Beunardeau (24 ans) a pris sa place habituelle sur le banc messin, lui qui n'a joué que 38 minutes en Ligue 1 cette année. Il a pourtant réussi à se faire remarquer.

Alors que son équipe mènait 2-1, le ballon est sorti en touche et a roulé jusqu'aux jambes de Beunardeau qui a voulu retarder le jeu en le gardant vers lui. Le joueur de Strasbourg, Anthony Gonçalves n'a pas du tout apprécié cette attitude et s'est alors jeté sur le gardien en lui assénant un léger coup sur la poitrine. Beunardeau s'est immédiatement effondré sur le sol (en aurait-il fait un peu trop?) et la tension est montée entre les staffs de deux équipes, notamment entre les entraîneurs Frédéric Hantz et Thierry Laurey. Strasbourg a finalement égalisé quelques minutes plus tard et le match s'est terminé sur un 2-2.

(L'essentiel/rch)