Coupe du Monde

18 février 2019 14:55; Act: 18.02.2019 15:04 Print

Adil Rami raconte son «burn out» post-​​Mondial

La victoire des Bleus lors de la Coupe du Monde de football a fait danser toute la France. Mais la fête s'est ternie pour Adil Rami. Le défenseur a été victime d’un burn out.

storybild

En devenant champion du monde, Adil Rami a reçu les grâces de toute la France. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les supporters ont vibré devant le jeu des Bleus en juillet dernier, jusqu'à leur retour avec le sacre tant attendu. La joie a explosé autant chez les supporters que dans l'équipe de France. Mais le retour en France n'a pas été de tout repos pour toute l'équipe. Adil Rami s'est confié à Canal Football Club sur cette période, noire... « J’ai fait un burn out», a-t-il affirmé. Après le Mondial, le défenseur marseillais n'était plus en forme tant mentalement que physiquement. «J'étais aigri, avec mon entourage, avec les gens qui étaient autour de moi, chose que je déteste montrer», confie-t-il.

«Même l'odeur de la pelouse, je ne la ressentais plus. Je n'avais même plus envie de 'taper' les attaquants. Donc je me forçais, mais je n'y arrivais pas. Parfois j'ai même été agressif avec des gens qui me demandaient des photos, des gens qui me filmaient sans me demander». regrette-t-il. Le défenseur s'est accroché et a demandé de l'aide. «J’ai eu des discussions, j’en ai parlé. J’ai même eu au téléphone un coach mental.»

Le défenseur relativise sur sa situation (Rami n'a disputé que 13 matches depuis août) et semble de nouveau prêt à rechausser les crampons. «Aujourd'hui, je suis content d'avoir été blessé, c'est bizarre mais je suis content d'avoir été aussi longtemps de côté, parce qu'aujourd'hui j'ai enfin faim», assure-t-il (rire).

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • greffe le 18.02.2019 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais ... il n’a même pas joué un seul match au mondial !

  • GGLUX le 18.02.2019 15:30 Report dénoncer ce commentaire

    Burn out... Il devrait rencontrer des personnes qui font un burn out. Entre ne plus avoir la motivation et faire un burn out, il y a un fossé.

  • Wowowo le 18.02.2019 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    burn out de quoi ? Il n'a pas joué une minute au mondial...

Les derniers commentaires

  • Galatasaray le 19.02.2019 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    n'importe quoi il a pas honte avec les millions qu'il gagne celui là de dire ça. il a été champions du monde grâce à la sueur des autres. il a même pas jouer 1 seconde la honte.

  • Mann vum Fridden le 19.02.2019 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    S’il avait fait un burn-out, il n’aurait pas rejouer un mois plus tard.

  • Rémi le 19.02.2019 07:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on savait que c'est un mec drôle mais quand même...

  • Vlad le chocolat le 19.02.2019 04:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il va faire un livre...c'est une expérience extraordinaire lol

  • Bravo le 18.02.2019 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    Burn out sans jouer… c'est comme un burn out de fonctionnaire… une pure invention.