Football en France

19 août 2016 15:14; Act: 19.08.2016 15:31 Print

Avenir incertain au PSG pour Matuidi et Sirigu

Le milieu de terrain Thiago Motta s'est exprimé vendredi sur ses deux coéquipiers, qui pourraient quitter le club d'ici la fin du mois pour des raisons bien différentes.

storybild

Thiago Motta s'est exprimé sur l'avenir de deux de ses coéquipiers. (photo: AFP/Miguel Medina)

Sur ce sujet

L'Italien du PSG Thiago Motta a conseillé vendredi à Blaise Matuidi de rester au club. Le joueur est notamment convoité par la Juventus Turin alors qu'une rude concurrence s'installe dans l'entre-jeu parisien. «On a une bonne relation avec Blaise, et s'il me demande conseil je lui dirai surtout de rester ici» à Paris, a affirmé Motta en conférence de presse. «S'il partait ça serait une vrai perte, bien sûr. Blaise fait un travail magnifique pour l'équipe avec une mentalité positive. On a besoin d'un joueur comme ça».

Interrogé sur la concurrence qui s'est resserrée au milieu de terrain, à présent que l'entraîneur Unai Emery a mis en place un système avec deux récupérateurs, Motta a relativisé: «la concurrence ne date pas d'aujourd'hui, elle a toujours existé. C'est ce qui fait que les joueurs doivent faire de leur mieux pour jouer chaque match». Interrogé sur l'éventualité d'un transfert de Matuidi, Emery a de son côté exposé que c'était «une question qui concerne trois parties, l'équipe, le club, le joueur». Si les trois sont d'accord pour qu'il reste ici, la question est finie. Les dernières nouvelles parlent de la possibilité qu'il parte, mais je suis très content avec Matuidi».

Une «situation délicate» concernant Sirigu

Thiago Motta a aussi évoqué la situation de Salvatore Sirigu, relégué en N.3 dans la hiérarchie des portiers du PSG et qui ne trouve pas de porte de sortie au mercato. C'est «une question délicate», a estimé l'Italo-Brésilien. «Nous, on est tristes pour lui parce que c'est un très bon gardien et un ami, mais pour le reste c'est à lui de venir expliquer ce qui se passe, s'il le souhaite bien sûr». «On ne sait pas bien ce qui se passe, ce qui s'est passé avec le club, avec quelqu'un qui travaille dans le club...». Selon L'Équipe, Salvatore Sirigu «est parti prématurément du centre d'entraînement du PSG» vendredi matin.

Le compte Twitter du journal Le Parisien a assuré que le gardien s'était entraîné «à l'intérieur, en salle», alors que l'entraîneur Unai Emery a indiqué que Sirigu ne s'était pas entraîné à l'extérieur avec ses équipiers car il était malade. Le portier italien, barré par l'Allemand Kevin Trapp la saison précédente, est maintenant relégué au troisième rang dans la hiérarchie parisienne puisque le nouvel entraîneur, Unai Emery, a pris la décision de s'appuyer sur le Français Alphonse Areola comme deuxième gardien. Sirigu, quart de finaliste du dernier Euro en France avec l'Italie (où il est N.2 derrière Gianluigi Buffon), avait rejoint le PSG en 2011, et en était le titulaire indiscutable jusqu'à l'été 2015. Le marché des transferts s'achève le 31 août à minuit en France. Le PSG reçoit Metz dimanche soir pour la 2e journée de L1.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.