Mondial 2022

25 novembre 2021 11:44; Act: 25.11.2021 13:29 Print

Barrages: l'Italie et le Portugal ont de quoi trembler

L'Italie et le Portugal connaîtront, vendredi, la route escarpée menant au Qatar, lors du tirage au sort des barrages du Mondial 2022 en zone Europe (17h).

storybild

Bonucci et Ronaldo vont être très attentifs au tirage au sort de vendredi. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

À Zurich, la FIFA procédera vendredi, à la fois au tirage des barrages européens, programmés fin mars, mais aussi dans la foulée au tirage des barrages intercontinentaux qui mettront aux prises, en juin prochain, une équipe d'Asie, une autre d'Amérique centrale et du Nord, une troisième d'Amérique du Sud et enfin une sélection d'Océanie.

En Europe, trois billets restent à pourvoir pour les douze sélections retardataires qui n'ont pas réussi à terminer en tête de leur groupe des éliminatoires. Pour voir le Qatar (21 novembre - 18 décembre 2022), il leur faudra remporter, fin mars (24 et 29 mars), un des trois mini-tournois à quatre disputés sur matches secs, avec demi-finales puis finale, un format périlleux qui interdit la moindre défaite.

«Quelque chose s'est bloqué»

La tension est montée d'un cran, même au sein des champions d'Europe en titre, les Italiens, qui depuis leur sacre en juillet, se sont laissé envahir par la peur de ne pas se qualifier pour la Coupe du monde, comme en 2018. «Inconsciemment, quelque chose s'est bloqué», a reconnu le défenseur Leonardo Bonucci. Deuxième de sa poule derrière la Suisse, la "Nazionale" ressasse aujourd'hui le traumatisme d'il y a quatre ans, quand la Suède lui avait barré la route de la Coupe du monde en Russie lors des barrages, joués alors sous un autre format, en duels aller et retour.

Comme l'Italie, le Portugal de Cristiano Ronaldo tremble avant le tirage, son moral étant plombé par les polémiques autour du sélectionneur Fernando Santos. La presse portugaise l'a désigné comme responsable n°1 de la défaite contre la Serbie (2-1), lors de la dernière journée, qui a condamné les vainqueurs de l'Euro 2016 à passer par les barrages. Mais le Portugal a l'expérience de ces rendez-vous sur un fil, s'étant qualifiée en 2010 et en 2014 par cette voie-là.

«De bons joueurs pour battre une grande équipe sur un seul match»

Les deux cadors ont l'assurance de jouer à domicile leur demi-finale, grâce à leur statut d'équipe du premier chapeau. Mais ils peuvent se rencontrer en finale... ou tomber sur une autre sélection rompue à ce niveau, comme la Suède, quart-de-finaliste du Mondial en 2018. Si les «Blagul» (Bleu et Jaune) ont déçu lors de l'Euro, avec une élimination dès les huitièmes face à l'Ukraine, c'est une équipe transformée qui devrait jouer en mars, avec le retour de son talisman Zlatan Ibrahimovic (40 ans), blessé l'été dernier.

«Ibra» est l'un des grands épouvantails de ce tirage, au même titre que l'attaquant de la Pologne, Robert Lewandowski, auteur de huit buts lors des éliminatoires. La vedette du Bayern Munich fait d'autant plus peur que sa sélection figure dans le deuxième chapeau, étant donc un adversaire potentiel dès la demie pour l'Italie ou le Portugal.

Même à l'extérieur, «nous avons suffisamment de bons joueurs pour battre une grande équipe sur un seul match», a assuré le sélectionneur de la Pologne, le Portugais Paulo Sousa. Celui-ci préférerait peut-être tomber sur une tête de série plus modeste, comme le pays de Galles, qui n'a plus disputé de Coupe du monde depuis 1958, la Russie, ou l'Écosse, qui n'ont pas brillé à l'Euro.

«Un défi pour lequel nous nous battrons»

L'Ukraine, la Turquie et la République tchèque, tous dans le deuxième chapeau, regardent aussi avec envie ces adversaires potentiels, avec l'ambition de jouer les trouble-fêtes de ces «finales à quatre». «C'est pour le Mondial, nous devons rencontrer les (grosses) équipes. C'est un défi pour lequel nous nous battrons», a déclaré le défenseur tchèque Jakub Brabec, qui a rappelé que sa sélection a battu l'Écosse à Glasgow lors de l'Euro (2-0).

Enfin, la Macédoine du Nord, qui a découvert l'Euro l'été dernier, mais n'a jamais disputé de Coupe du monde, frappe aussi à la porte, avec le statut de Petit Poucet. À ce stade, tous les rêves sont encore permis.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bob the observer le 25.11.2021 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Incroyable comme Bonucci ressemble à Chiellini !

  • Missel le 25.11.2021 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    Ils pourront jouer au baby foot :-)

  • gégé le 25.11.2021 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon dieu faut bac+13 pour comprendre le fonctionnement des barrages lol

Les derniers commentaires

  • gégé le 26.11.2021 07:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Colerique Gigi

  • Pulci le 25.11.2021 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @111ou54ou57.. oui c'est vrai, vous êtes champion mais pas seulement au foot aussi de l'arrogance!! Je souhaite que l'Italie participe à la coupe du monde pour vous éliminer tout simplement!!

    • Eh oui le 25.11.2021 19:26 Report dénoncer ce commentaire

      @pulci .. le commentaire de 111ou54ou57 peut aussi avoir été écrit par un belge, pose-toi cette question!!

  • 111ou54ou57 le 25.11.2021 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    Nous les Bleus sommes déjà qualifiés, nous sommes les champions, les meilleurs, les plus beaux, les plus intelligents. Oui, d'accord, nous avons eu une fois besoin de la main de Titi, oui, nous avons échoué face au Sénégal, oui, Zidane a fait un coup de boule, oui, Benzema a pris de la prison avec sursis, oui Ribéry, oui tous les autres, mais bon, nous sommes les champions :-)))))))

    • Fido Dido le 25.11.2021 18:47 Report dénoncer ce commentaire

      Muahahahahaaaaaaa quelle bonne blague

    • H2SO4 le 25.11.2021 21:04 Report dénoncer ce commentaire

      @ 111ou54ou57 le 25.11.2021 17:50 : Que vous soyez français, belge, russe, portugais, peu importe! Le jour ou votre pays aura gagné quatre fois la Coupe du Monde de la FIFA, comme l'Italie, vous reviendrez poster un commentaire. D'ici là...

    • Petite remarque le 26.11.2021 15:10 Report dénoncer ce commentaire

      @H2SO4 ... 1934 et 1938 ... du pur amateurisme. Mais bon, on s'accroche à ce qu'on peut.

    • carlitobelga le 26.11.2021 16:56 Report dénoncer ce commentaire

      champions du monde? oui, mais en apprenant à gagner avec les portugais. en 2016, ceux-ci vous battent en jouant plus ou moins en contre, mais avec au minimum 45% de possession de balle, et ils étaient une équipe de merde. vous vous gagnez avec 30% de possession de balle et vous êtes les plus beaux. comme dirait l'autre, next.

  • Matto le 25.11.2021 17:12 Report dénoncer ce commentaire

    Les Italiens n'ont pas réussi dans le calcul suivant: 9-3:0,3 + 1 + ?. Quant aux Portugais ils ont échoué dans le calcul suivant: 6:2*(2+1) = ?

  • Jean-Pierre le 25.11.2021 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi un Chapeau 1 et un Chapeau 2? Pourquoi ne pas permettre aux petits de s'affronter directement? Pour éviter que les Grands s'opposent finalement...

    • Pulci le 25.11.2021 16:19 Report dénoncer ce commentaire

      "Que les grands s'opposent finalement" ça reste à voir! Selon moi les pays dans chapeau 2 sont plus fort que l'Irlande du Nord....

    • Gigi le 25.11.2021 20:47 Report dénoncer ce commentaire

      Se toute facon deux "grands" peuvent se rencontrer dans une des finales