Football

27 mars 2020 20:37; Act: 27.03.2020 20:40 Print

Ce footballeur mérite la palme du mauvais goût

Un attaquant de Botafogo est conspué pour avoir diffusé un post qui n'a fait rire personne.

Sur ce sujet
Une faute?

Luis Henrique – que l'on ne confondra va avec Luis Enrique, l'Espagnol – a sans doute commis la gaffe de sa (courte) vie. Cet espoir du football brésilien (18 ans), vainement testé pendant deux semaines par le Bayern Munich avant de revenir à Botafogo, son club, va désormais souffrir d'un flagrant déficit d'image, limite rédhibitoire.

Dans un contexte mondial où tous les mots sont à peser, où toutes les images doivent être distillées avec rigueur et parcimonie, le jeune homme peut revendiquer la palme du mauvais goût. Son post a en tous cas déclenché une vague de mécontentement rare au Brésil, mais pas que.

Attachées et bâillonnées

Son tort, ou plutôt sa «maladresse»: sous prétexte d'inviter ses compatriotes à rester confinés à la maison pour éviter la propagation du virus, il a publié un visuel montrant trois jeunes femmes attachées à une chaise et bâillonnées.

Le tout accompagné de quelques phrases ont ne peut plus inappropriées. «Ils disent toujours qu'il n'y a aucun moyen d'être mis en quarantaine avec des femmes. Voilà la solution. Il faut faire comme ça pour rester à la maison. Faites pareil et restez chez vous», a-t-il ainsi écrit sur Instagram.

Ce post a suscité un tel tollé qu'il a été retiré rapidement des réseaux sociaux. Non sans avoir préalablement été largement partagé. Luis Henrique a eu beau affirmer «que cette plaisanterie avait été faite avec le consentement des femmes de sa famille», il n'a pas marqué de points

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • humour le 27.03.2020 21:23 Report dénoncer ce commentaire

    moi j'ai trouvé ça drole

  • Titus le 28.03.2020 06:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour faire plus vrai il aurait dû les maquiller un peu avec des ecchymoses sur les joues... Parce que ceux qui râlent que les gens sortent, ne réfléchissent pas aux conséquences de plusieurs semaines de confinement sur le moral des gens. Et le pire est à venir, la semaine prochaine météo pourrie !

  • Rs3 le 28.03.2020 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui c’est drôle. Les bien-pensants sont fatiguants.

Les derniers commentaires

  • Rs3 le 28.03.2020 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui c’est drôle. Les bien-pensants sont fatiguants.

  • Titus le 28.03.2020 06:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour faire plus vrai il aurait dû les maquiller un peu avec des ecchymoses sur les joues... Parce que ceux qui râlent que les gens sortent, ne réfléchissent pas aux conséquences de plusieurs semaines de confinement sur le moral des gens. Et le pire est à venir, la semaine prochaine météo pourrie !

  • On s'ennuie? le 27.03.2020 23:57 Report dénoncer ce commentaire

    Soit ce journal n'a pas d'humour, soit on a affaire a des feminazis qui voient le mal partout. Parce que franchement c'est drôle... par contre c'est grave de ne pas comprendre la différence entre un crime et de l'humour. Pour info on aurait pu faire la même avec une femme scotchant sont mari à un fût de bierre ou autre... et on aurait ri.

  • humour le 27.03.2020 21:23 Report dénoncer ce commentaire

    moi j'ai trouvé ça drole