Football

14 août 2018 10:57; Act: 14.08.2018 11:07 Print

Cech a plutôt mal pris la blague de Leverkusen

Le gardien tchèque d'Arsenal a répondu au club allemand, qui s'était moqué de sa passe ratée face à Manchester City.

storybild

Petr Cech trouve «triste» qu'un club comme le Bayer «ne partage pas les valeurs de loyauté dans la compétition qu'on enseigne aux jeunes footballeurs».

Une faute?

Le gardien de but Petr Cech a vertement dénoncé sur Twitter le comportement en ligne du club allemand de Bayer Leverkusen, qui a chambré de manière assez cruelle le portier tchèque d'Arsenal pour une passe ratée qui a failli se transformer en but contre son camp.

La saillie intervient alors que le gardien tchèque est concurrencé dans son équipe par l'Allemand Bernd Leno, venu justement à Londres depuis Leverkusen. Dans deux tweets publiés dimanche, le Bayer a moqué le geste raté du gardien tchèque. D'abord en écrivant: «On pourrait connaître un gars...» (donc Bernd Leno), vidéo de l'erreur de Cech à l'appui.

Puis en postant une vidéo de Leno, dont une passe conduit à une action collective qui se solde par un but: «Au cas où vous vous demandez comment on joue depuis l'arrière», écrit le club allemand.

Cech a réagi lui lundi soir, trouvant «triste» qu'un club comme le Bayer «ne partage pas les valeurs de loyauté dans la compétition, de professionnalisme et d'esprit sportif qu'on enseigne aux jeunes footballeurs».

«Notre blague a été accueillie de manière plus rude et personnelle que nous en avions l'intention. Il s'agissait d'une plaisanterie. Nous sommes pour toutes ces valeurs que vous citez et nous vous souhaitons le meilleur à vous et à votre grand club», a répondu le Bayer.

Cech, 36 ans, est encore sous contrat pendant un an à Arsenal, et a décidé de rester malgré la concurrence pour être le portier numéro 1.

(L'essentiel/nxp/afp)