Football

17 août 2018 16:47; Act: 17.08.2018 16:54 Print

Ciccolini suspendu de toutes fonctions

Après avoir menacé un journaliste, l'entraîneur de Laval a été suspendu à titre conservatoire. Ses excuses n'y ont rien fait.

storybild

François Ciccolini a été suspendu, malgré ses excuses tardives.

Sur ce sujet
Une faute?

François Ciccolini (56 ans) ne sera pas assis ce vendredi soir sur le banc de Laval pour la réception de Bourg-en-Bresse au Stade Francis-Le-Basser, à l'occasion de la 3e journée de National (3e niveau français). Après avoir pété les plombs une semaine plus tôt à l'encontre d'un journaliste de France Bleu Mayenne, qu'il avait gravement menacé, le technicien corse a été mis à pied par la fédération française, qui s'était emparée du dossier. «La Commission de discipline de la FFF, réunie ce jour, a décidé de mettre le dossier en instruction» et «décide de suspendre immédiatement à titre conservatoire M. François Ciccolini de toutes fonctions officielles» peut-on lire sur le site de la FFF.

Après une défaite à Boulogne-sur-Mer, l'entraîneur, en poste depuis cet été, s'était emporté, en venant même à menacer Martin Cotta de violences physiques: «Peut-être que je vais te frapper la tête par terre. J'ai ce qu'il faut, je vais te frapper d'un coup de crosse à la tête», a-t-il notamment proféré, selon un enregistrement diffusé par la radio. La sanction est tombée en dépit des excuses tardives de l'intéressé.

Ce vendredi matin, une entrevue s'est par ailleurs tenue à Laval entre les différents protagonistes, dans le bureau du président du club, dans le but d'apaiser les tensions. Le club et François Ciccolini ont réitéré leurs excuses à Martin Cotta et à France Bleu, qui les ont acceptées. Dans un communiqué, il est précisé que «le Stade Lavallois et France Bleu Mayenne vont continuer leur bonne collaboration dans l'apaisement, le respect et le professionnalisme qui les lie».

(L'essentiel)