Football/Espagne

12 janvier 2020 11:20; Act: 13.01.2020 16:19 Print

Entraîneur viré après une vidéo de lui nu

Victor Sanchez del Amo est limogé par Malaga, le club lui reprochant d'avoir causé du tort en s'exposant nu dans une vidéo, diffusée malgré lui sur Internet.

storybild

Le technicien de 43 ans était suspendu depuis mardi. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le club de Malaga (2e division espagnole) a annoncé samedi le limogeage de l'entraîneur Victor Sanchez del Amo, lui reprochant d'avoir causé du tort en s'exposant nu dans une vidéo diffusée malgré lui sur Internet. «Le MCF a décidé de licencier Victor Sanchez del Amo pour des raisons disciplinaires, conformément à la réglementation en vigueur», a indiqué la direction dans un communiqué.

Le technicien de 43 ans était suspendu depuis mardi, et le club a indiqué avoir tenté une séparation à l'amiable qui «n'a pas été possible». Réagissant à sa suspension, Sanchez del Amo avait affirmé mardi que la diffusion de la vidéo contre sa volonté lui avait causé un tort considérable. «Je tiens à faire savoir que je suis victime d'un délit d'atteinte à ma vie privée avec harcèlement et extorsion. L'affaire est entre les mains de la police et il m'a été demandé de suivre ses instructions», avait-il écrit sur Twitter.

Seulement vêtu d'un polo aux couleurs de son club

Samedi, le club a expliqué qu'il lui semblait indispensable de changer d'entraîneur. «Le MCF a pris cette décision au regard des graves dommages subis par l'institution à cause des événements extrasportifs récents, en vue de minimiser l'incidence sur l'équipe et toute l'organisation», a-t-il écrit.

Sur la vidéo, Sanchez del Amo, assis et seulement vêtu d'un polo aux couleurs de son club, montre ses parties génitales. L'entraîneur adjoint, Sergio Pellicer, a été nommé entraîneur par intérim, le temps d'en recruter un autre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phi le 12.01.2020 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En Espagne on est plus Saint qu’au Vatican. Lamentable du club.

  • Danièle le 12.01.2020 11:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mais pourquoi faire de telles videos? Et pourquoi les partager? c'est stupide.

  • dubai le 13.01.2020 08:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore un truc à l’insu de son plein gré !Lol

Les derniers commentaires

  • dubai le 13.01.2020 08:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore un truc à l’insu de son plein gré !Lol

  • Phi le 12.01.2020 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En Espagne on est plus Saint qu’au Vatican. Lamentable du club.

  • PM le 12.01.2020 14:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le plus débile c'est la réaction du club. pénible et minable comme réaction au 21ème siècle

  • et ien le 12.01.2020 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc si une collègue montre une photo de nu d un collègue à d autres collègues sans son accord et que le directeur l apprend il sera sanctionné malgré qu il n y ait pour rien !? C est la personne qui montre et les personnes qui partagent qui devraient être sanctionnées

    • NoNudeVideo le 12.01.2020 13:07 Report dénoncer ce commentaire

      Euh, les deux à mon avis. Et si c'est repris dans son contrat respectivement les règlement du club, la suite est logique, non ?

  • Isidaure le 12.01.2020 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    Doit-on être filmé nu, même dans la vie privée ?