Football - Ligue 1

16 mars 2018 11:00; Act: 16.03.2018 13:18 Print

Fin de saison «à risques» à Saint-​​Symphorien?

Le directeur de la sécurité du FC Metz, Jean-François Girard, fait le point sur la situation du club après les récents incidents à Lille.

storybild

Le directeur de la sécurité du FC Metz confiant pour la fin de saison. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«L'essentiel»: Avez-vous été surpris par les incidents à Lille, le week-end dernier?

Jean-François Girard: Oui car je connais bien les collègues de Lille. C’était un modèle quasi parfait. Ça montre qu’on n’est jamais à l’abri d’un souci.

Le FC Metz se dirige vers la L2, vous attendez-vous à une fin de saison «à risques» à Saint-Symphorien?

C'est difficile à dire, même si c’est certain que quand le sportif n’est pas bon, il y a des tensions supplémentaires. Toutefois, il y a une dizaine d’années, je pense qu’on aurait pu avoir plus de craintes. Depuis, des choses ont été mises en place.

De quels types?

Aujourd’hui, les pouvoirs publics ont mis en place un dispositif répressif. Ensuite, il y a le volet pédagogique. Nous avons une réunion une fois par mois avec les groupes de supporters. Ils sont très bien informés de la législation, de ce que des incidents pourraient leur coûter et coûter au club.

La Horda Frénétik pourra-t-elle un jour revenir en tribune Est Basse?

Il n’y a pas de remise en question du replacement de la Horda en Est Haute car la décision a été collégiale entre le club, les pouvoirs publics et le groupe de supporters. Après les incidents de Lyon, il y avait deux solutions: les monter et installer un filet anti-projectiles. Le club a été lourdement sanctionné et ne peut pas être otage de quelques pseudo-supporters

À combien s'élève le budget sécurité du FC Metz?

Les moyens de la sécurité coûtent environ un million d’euros par saison. L’investissement dans le système de vidéosurveillance (une trentaine de caméras) a été de l’ordre de 700 000 euros et coûte chaque saison 20 000 euros en maintenance. Pour les matchs jugés à risques, il y a 250-300 stadiers, 150 policiers, une dizaine de pompiers, deux médecins réanimateurs et une vingtaine de secouristes.

(Propos recueillis par Philippe Di Filippo/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean II le 16.03.2018 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bof , dans quelques mois on va faire de belles économies .

  • esper le 16.03.2018 15:46 Report dénoncer ce commentaire

    Des incidents violents, comme à Lille enfonceraient définitivement le club. Pourvu que les "supporters" comprennent ça.

  • Roger le 16.03.2018 20:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est beau le sport...

Les derniers commentaires

  • Roger le 16.03.2018 20:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est beau le sport...

  • Jean II le 16.03.2018 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bof , dans quelques mois on va faire de belles économies .

  • esper le 16.03.2018 15:46 Report dénoncer ce commentaire

    Des incidents violents, comme à Lille enfonceraient définitivement le club. Pourvu que les "supporters" comprennent ça.

  • Marmic le 16.03.2018 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    tout ça pour ça !!!!!!!!