Football

26 juillet 2018 09:00; Act: 26.07.2018 12:01 Print

«Frustré après les matches face à Videoton»

DUDELANGE - Après une belle aventure avec Les Herbiers (finale de Coupe de France), Clément Couturier a rejoint cet été Dudelange, et il est déjà très performant.

storybild

Clément Couturier espère poursuivre l’aventure en Ligue Europa. (photo: Editpress/Albert Krier)

Sur ce sujet

«L’essentiel»: Comment avez-vous vécu vos premiers matches de Ligue des champions face à Videoton (1-1, 2-1), la semaine passée?

Clément Couturier: Je suis encore frustré. Je suis persuadé que nous avions le niveau pour passer. Mais au final, nous sommes éliminés.

Que vous a-t-il manqué?

De l’efficacité et un peu d’expérience. Videoton est bien rodé et a fait la différence au niveau de la gestion de l’événement.

Vous semblez être bien intégré dans ce cadre?

Oui, j’ai de la chance, car j’ai pu m’exprimer sur le terrain. J’ai vite compris que la concurrence serait importante au sein de Dudelange. Mais le coach m’a fait confiance et j’ai tenté de la lui rendre sur le terrain.

Votre polyvalence est aussi un atout important?

Face à Videoton, j’ai commencé au milieu puis je suis passé derrière lorsque Stelvio Cruz s’est blessé. Ça ne me dérange pas, j’ai toujours évolué à plusieurs postes.

Comment se fait la communication avec les joueurs allemands ou le staff?

On se débrouille. Souvent Dino Toppmöller (le coach) fait ses causeries en allemand, un joueur assure la traduction. Mais sur des consignes individuelles, il parle également très bien français.

Et pour les joueurs?

Sur le terrain, c’est facile. On se comprend sur un regard, un mot, pas besoin de discours.

Connaissiez-vous des joueurs du F91 avant de venir à Dudelange?

De nom un peu, mais je connaissais Nicolas Perez qui a évolué à Lille, les autres, j’ai appris à les connaître. Franchement, l’intégration est facile, car le groupe est sain.

Que connaissez-vous de Drita, votre futur adversaire en Ligue Europa?

Pas grand-chose! Mais si on évolue à notre niveau, je pense que l’on peut espérer une qualification.

(Recueilli par Saïd Kerrou)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.