Football/Ligue 1

13 mai 2019 11:50; Act: 13.05.2019 12:44 Print

Gerard Lopez et Lille ont (déjà) fêté leur place en C1

LILLE/LUXEMBOURG - Quasi assuré de voir son club de Lille jouer la Ligue des champions, le Luxembourgeois Gerard Lopez a fêté ça au milieu des siens, dimanche.

Sur ce sujet
Une faute?

Dimanche, c'était jour de fête à Lille! Dans une folle ambiance, le Losc a quasiment assuré son fauteuil de dauphin en L1 et donc sa qualification pour la prochaine Ligue des champions en battant Bordeaux (1-0). Un dénouement amplement mérité pour les Nordistes qui ont réalisé une saison exceptionnelle, un an seulement après avoir arraché in extremis leur maintien dans l'élite.

À la fin de la rencontre, le président luxembourgeois du club, Gerard Lopez, est descendu sur la pelouse pour, avec les joueurs et le staff technique, longuement communier avec le public qui scandait à tue-tête «le Losc en Ligue des champions». Plusieurs scènes de joies captées sur le terrain et dans les coulisses, notamment un «enlèvement» du président en pleine interview, ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

«On est dans une position économique assez avantageuse»

La dernière participation des Dogues à la phase de poules de la Ligue des champions remonte à sept ans, lors de la saison 2012/2013, sous l'ère Rudi Garcia. Alors autant dire que le club veut être à la hauteur de l'événement. Lundi dans le journal L'Équipe, Gerard Lopez n'a pas caché son ambition: «L’idée, ce n’est pas juste de participer, c’est clair et net (...) À partir de là, on aura une enveloppe d’investissement qui nous permettra d’être compétitifs. On est dans une position économique assez avantageuse».

Une quarantaine de millions d'euros pourrait ainsi être dédiés au recrutement l'été prochain. Sachant que Lille a aussi un objectif de 100 millions d'euros de ventes. Nicolas Pépé, Thiago Mendes et Adama Soumaoro, sont les principaux joueurs susceptibles de partir cet été.

(nc/L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fritz le 13.05.2019 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle équipe!! elle joue très bien un bon groupe. Dommage que les meilleurs vont partir

  • Collectif le 13.05.2019 13:16 Report dénoncer ce commentaire

    Imaginez la direction (et l'encadrement-> coach, préparateurs etc.) du LOSC avec les moyens du PSG (des recrutements intelligents,utiles et pas de nécessité de vendre les meilleurs joueurs)... ça ce serait une machine de guerre !! Avec "peu" de moyens (comparé à Paris Lyon et Marseille), M. Lopes a choisi les bons hommes.

  • Rotadam le 13.05.2019 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il vient de loin, de très loin. Ils l’ont bien mérité cette année. Bravo!

Les derniers commentaires

  • Rotadam le 13.05.2019 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il vient de loin, de très loin. Ils l’ont bien mérité cette année. Bravo!

  • Collectif le 13.05.2019 13:16 Report dénoncer ce commentaire

    Imaginez la direction (et l'encadrement-> coach, préparateurs etc.) du LOSC avec les moyens du PSG (des recrutements intelligents,utiles et pas de nécessité de vendre les meilleurs joueurs)... ça ce serait une machine de guerre !! Avec "peu" de moyens (comparé à Paris Lyon et Marseille), M. Lopes a choisi les bons hommes.

  • Fritz le 13.05.2019 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle équipe!! elle joue très bien un bon groupe. Dommage que les meilleurs vont partir