Football - Espagne

16 mai 2019 22:14; Act: 17.05.2019 10:37 Print

Griezmann voulait tourner «La Décision II»…

La saison dernière, l'attaquant français avait choqué en mettant en scène son choix de rester à l'Atlético de Madrid, dans un documentaire produit par Gerard Piqué. Il a failli récidiver.

storybild

Le Français a failli fauter à nouveau. (photo: Rodrigo Jimenez)

Sur ce sujet
Une faute?

L'année dernière, juste avant la Coupe du monde, Antoine Griezmann et Gerard Piqué sortaient un OVNI télévisuel. L'attaquant des Bleus avait promis de clarifier son futur en club avant le début du Mondial russe et il a fini par le faire dans une sorte de documentaire pseudo-intimiste montrant son cheminement mental.

Dans un reportage d'une cinquantaine de minutes intitulé «La Décision», il terminera sur un «Ici, tu peux faire l'histoire, là-bas, tu seras un joueur de plus» pour annoncer son intention de rester à l'Atlético de Madrid. Sans oublier toutefois d'augmenter son salaire, qui est alors passé à 23 millions d'euros annuels. À voir, il ira devenir un joueur de plus ailleurs, finalement.

Car voilà, dans cette nouvelle entente valable jusqu'en 2023, il y a une clause libératoire que le Français a décidé de faire jouer pour quitter la capitale espagnole cet été. Il en coûtera 120 millions d'euros au club qui le recrutera avant le mois de juin de cette année. Forcément, le FC Barcelone, Manchester United, et dans une moindre mesure le PSG, sont sur les rangs.

Un nouveau «documentaire»

Antoine Griezmann n'a toujours pas perdu le Nord, même après avoir gagné la Coupe du monde 2018. Selon les informations d'«El Larguero», une émission de la toujours bien informée Cadena Ser, l'attaquant des Bleus et des Colchoneros voulait remettre le couvert et y aller d'un nouveau «documentaire» pour expliquer comme il se contredit lui-même!

Autant dire que le sang de ses dirigeants madrilènes n'a fait qu'un tour, lorsqu'ils ont eu vent de ces projets (quitter le club et tourner un nouveau reportage). Ils ont eu le temps de filmer «Grizou» eux-mêmes, pour expliquer «sa décision» aux fans du club du Wanda Metropolitano. Comme quoi le ridicule ne tue pas.