Carnet noir

17 février 2020 10:57; Act: 17.02.2020 11:15 Print

Héros du crash de MU en 1958, Harry Gregg est mort

L'ancien gardien de Manchester United s'est éteint à l'âge de 87 ans. Il avait secouru plusieurs personnes lors de la catastrophe aérienne de Munich.

storybild

Harry Gregg (au sol), qui encaisse ici un but de l'attaquant français Just Fontaine (17), avait été élu meilleur gardien de la Coupe du monde 1958.

Sur ce sujet
Une faute?

Harry Gregg, considéré comme l'un des héros de la catastrophe aérienne de Munich qui avait décimé l'équipe de Manchester United en 1958, est décédé à l'âge de 87 ans, a annoncé lundi la fondation qui porte son nom. Ancien gardien de United, Gregg avait secouru plusieurs personnes, dont un bébé et ses coéquipiers Bobby Charlton et Jackie Blanchflower, dans l'épave de l'avion qui transportait l'équipe, le 6 février 1958. «C'est avec une grande tristesse que nous vous informons du décés de la légende de Manchester United et de l'Irlande du Nord Harry Gregg», a écrit sa fondation sur sa page Facebook. «Harry est mort paisiblement à l'hôpital entouré de sa famille».

Gregg avait rejoint United en décembre 1957 pour 23 500 livres, ce qui représentait à l'époque le transfert le plus cher de l'histoire pour un gardien, et avait ensuite été élu meilleur gardien de la Coupe du monde 1958. Érigé en héros par Alex Ferguson lui-même, Gregg évoquait avec humilité le courage dont il avait fait preuve lors de l'accident. «Je mentirais si je disais que j'y pense tout le temps. En fait, je deviendrais fou», avait-il déclaré en 2018, avant une cérémonie d'hommage commémorant les 60 ans du drame.

Huit joueurs avaient péri

«Je sais que les médias aimerait parler de ce qui s'est passé sur la piste. Je n'en veux pas aux gens pour ça. Mais si tout ce que j'ai fait, ou tout ce que j'ai accompli, c'est ce qui s'est passé en Allemagne, à Munich, si ma vie se résumait à ça, alors je n'aurais pas accompli grand-chose», avait-il confié. L'accident s'était produit le 6 février 1958 alors que l'équipe rentrait d'un match de Coupe d'Europe, à Belgrade. Après une escale à Munich, l'avion s'était écrasé au décollage dans des conditions météo terribles. Huit jeunes joueurs de l'équipe, qui venait de remporter deux titres de champions consécutivement, sont décédés dans la catastrophe, tandis que l'entraîneur Matt Busby a été grièvement blessé.

Le crash est gravé à jamais dans l'histoire du club, qui a fini par s'en remettre jusqu'à remporter la Coupe d'Europe des clubs champions dix ans plus tard, en 1968 à Wembley, sans Gregg, transféré à Stoke City fin 1966. Vingt-trois personnes au total sont décédées dans l'accident. Bobby Charlton est désormais le dernier joueur rescapé encore vivant.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.