Football

09 avril 2020 21:04; Act: 10.04.2020 18:56 Print

Ibrahimovic traîne du côté de Hammarby

Zlatan s'entraîne avec le club dont il est actionnaire à 25%. Du coup, les rumeurs s'intensifient en Suède...

storybild

Zlatan Ibrahimovic (au centre), photographié ce mardi du côté du terrain d'entraînement de Hammarby.

Sur ce sujet
Une faute?

Rentré en Suède en raison de la pandémie de coronavirus, l'attaquant vedette de l'AC Milan, Zlatan Ibrahimovic, a été aperçu jeudi à l'entraînement avec l'équipe de Hammarby, club suédois de 1re division dont il est l'un des actionnaires, alimentant les spéculations autour de son avenir.

Le contrat de la star suédoise, recrutée en décembre par l'équipe italienne, expire en fin de saison. Selon les médias suédois, citant la Gazzetta dello Sport, le joueur n'entend pas le prolonger.

«Pas sur le terrain»

Alors, quel avenir pour le joueur de 38 ans? «J'ai l'impression qu'il jouera à Hammarby», dans la capitale suédoise, juge Alexander Axén, ancien entraîneur suédois devenu commentateur à la télévision.

Une spéculation pourtant balayée par l'intéressé: si Zlatan Ibrahimovic continue sa carrière footballistique, ce sera hors du terrain, assure-t-il lui-même. «Je veux apprendre quelque chose de nouveau sur le football, sous un angle différent. Je contribuerai à côté (du terrain), pas sur le terrain», a-t-il déclaré dans une interview fleuve publiée le 1er avril, dans le quotidien suédois «Svenska Dagbladet».

«Ibra» a acquis en novembre dernier environ 25% des parts du club de Hammarby. Interrogé par le quotidien «Dagens Nyheter», le président du club Richard Von Yxkull dit, lui, ne pas fermer la porte à cette potentielle arrivée, «mais cette décision ne nous appartient pas». «Il s'agit de savoir comment Zlatan voit son avenir et ce qu'il veut faire», estime-t-il.

Reprise en Italie?

Le fait que l'attaquant de l'AC Milan s'active à l'entraînement peut également donner un indice sur l'éventualité d'une reprise prochaine du championnat d'Italie, suspendu depuis début mars en raison de la propagation du coronavirus. En pleine crise sanitaire, les clubs du football italien se déchirent depuis des semaines quant à l'opportunité de reprendre la compétition.

En Suède, les mesures pour lutter contre le virus sont plus souples qu'ailleurs en Europe. Parmi les mesures les plus strictes jusqu'à présent figure l'interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes.

(L'essentiel/nxp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.