Football/Reece James

16 septembre 2021 18:30; Act: 16.09.2021 19:14 Print

Il balance sur Insta la vidéo des voleurs chez lui

Pendant qu’il jouait à Saint-Pétersbourg mardi soir avec Chelsea, le latéral anglais Reece James s’est fait cambrioler à Londres. Il a répondu.

Sur ce sujet
Une faute?

Reece James, arrière droit de Chelsea, a révélé que des cambrioleurs lui avaient volé plusieurs objets de valeur, dont sa médaille de vainqueur de la Ligue des champions, pendant le match de Ligue des champions contre le Zénith Saint-Petersbourg, mardi soir. «Dans la soirée du 14 septembre, pendant que je jouais avec mon club pour notre retour en Ligue des champions, un groupe de lâches cambrioleurs a pénétré dans ma maison», a écrit l'international anglais sur son compte Instagram. «Ils ont réussi à emporter un coffre-fort très lourd qui contenait mes affaires personnelles jusque dans leur voiture», a-t-il poursuivi.

Parmi ces affaires figuraient la médaille reçue après la victoire 1-0 contre Manchester City en finale de la Ligue des champions l'an dernier, mais aussi la médaille de finaliste malheureux de l'Euro 2020 reçue cet été. «Ces médailles remportées avec Chelsea et l'Angleterre sont des honneurs qu'on ne pourra jamais m'enlever, que j'aie les médailles physiquement avec moi ou pas», a-t-il souligné.

«Pour que justice soit rendue»

Le joueur a également posté quatre extraits vidéo issus des images de ses caméras de sécurité montrant les cambrioleurs pénétrant chez lui et poussant le coffre, sur son compte Instagram, assurant que les enquêteurs n'étaient pas loin d'identifier les coupables.

Tout en se montrant soulagé que personne n'ait été présent pendant le casse, il a lancé un appel à toute personne pouvant aider à identifier ou appréhender les cambrioleurs «pour que justice soit rendue».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 16.09.2021 19:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellent et si il peut les visages aussi ! Ils nous ne servent à rien ces gens, si on pouvait les éliminer.

  • neo le 16.09.2021 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à une époque on coupé une main. c'était assez efficace et dissuasif.. ah le bon vieux temps

  • Vacciné le 17.09.2021 08:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @JP L Normal, la loi protège les criminels, pas leurs victimes c'est bien connu.

Les derniers commentaires

  • Dur réalité le 17.09.2021 10:13 Report dénoncer ce commentaire

    Sans doute cambriolé par "ses frères"

  • Vacciné le 17.09.2021 08:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @JP L Normal, la loi protège les criminels, pas leurs victimes c'est bien connu.

  • JP L le 16.09.2021 19:41 Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement, c’est lui qui risque des ennuis pour atteinte à la vie privée et non respect de la présomption d’innocence…

    • Flic le 16.09.2021 19:48 Report dénoncer ce commentaire

      on ne reconnaît personne

  • Grand Maître le 16.09.2021 19:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellent et si il peut les visages aussi ! Ils nous ne servent à rien ces gens, si on pouvait les éliminer.

  • neo le 16.09.2021 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à une époque on coupé une main. c'était assez efficace et dissuasif.. ah le bon vieux temps

    • Icaro le 16.09.2021 18:54 Report dénoncer ce commentaire

      T'est un ancien toi... Très ancien...

    • Naja le 16.09.2021 19:01 Report dénoncer ce commentaire

      oui mais attention: On coupait la main de celui qui volait un pain, mais pas a celui qui volait avec les Finances ou aux riches qui exploitaient les pauvres. Ah le bon vieux temps

    • @neo le 16.09.2021 19:51 Report dénoncer ce commentaire

      Ca s’appelle la chariah, et c’est en Afghanistan que ça se passe, si vous voulez vraiment encourager ce genre de justice. Allez-y, on ne vous retient pas.