Football

12 juin 2019 19:24; Act: 13.06.2019 11:53 Print

Il montre ses fesses et se fait virer de la sélection

Le milieu de terrain Haris Belkebla a été exclu «pour raisons disciplinaire» de la sélection algérienne pour la Coupe d'Afrique des Nations, après avoir exhibé son postérieur sur Internet.

storybild

Belkebla a eu l’opportunité d'être sélectionné grâce à sa belle saison à Brest.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors qu'un de ses coéquipiers jouait à un jeu en ligne sur un réseau, Belkebla apparaît à l'écran et se déculotte, visiblement pour le déconcentrer.

«Après concertation avec le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheiredine Zetchi, le sélectionneur national Djamel Belmadi a décidé de ne pas compter sur le joueur Haris Belkebla, pour des raisons disciplinaires, pour la Coupe d’Afrique des Nations», qui commence le 21 juin en Égypte, indique la FAF, dans un communiqué publié sur son site Internet.

Dans un tweet, la FAF précise que «la décision du sélectionneur a pour but de maintenir la discipline au sein du groupe, qu'il considère comme une ligne rouge».

La FAF n'a pas indiqué officiellement qui remplacerait Belkebla mais la presse sportive algérienne affirme que c'est le milieu de l'USM Alger, Mohamed Benkhemessa, qui a été choisi.

«Je ne pensais pas être en direct sur un réseau social»

Belkebla, qui devait honorer sa 1re sélection en équipe d'Algérie, a présenté mercredi ses «excuses à tous les supporters, à la fédération, au staff, à l'équipe et au sélectionneur», dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

«Je ne pensais pas être en direct sur un réseau social, cependant mon geste reste déplacé», écrit le joueur de Brest, nouveau promu en L1 française, âgé de 25 ans. «Je ne cherche en rien à me disculper car j'ai commis une erreur dont je paye le prix immédiatement par mon exclusion de la sélection nationale».

C'est «une sanction qui me brise le cœur, mais qui est légitime (...) je n'en veux à personne si ce n'est à moi-même, surtout de vous avoir déçus», poursuit le joueur, qui souhaite à ses coéquipiers de «soulever la Coupe».

«Un rêve qui se réalise, pouvoir porter le maillot de la Nation»

«Je vous prie simplement d'épargner ma famille qui m'a transmis des valeurs bien plus nobles que l'image que je donne aujourd'hui, et certainement plus proches des valeurs de notre pays», demande-t-il également.

À l'annonce de sa sélection, le 30 mai, Belkebla avait réagi sur Facebook en écrivant: «Un rêve qui se réalise, pouvoir porter le maillot de la Nation! Au boulot maintenant!».

(L'essentiel/afp)