Football - Coupe du monde

15 juin 2018 10:15; Act: 15.06.2018 10:44 Print

«J'ai peur que "Grizou" devienne un petit con»

Le sportif préféré des Français s'est pris pour une superstar de la NBA. Au final, il va rester à l'Atlético Madrid, mais s'est un peu trop mis en scène au goût de beaucoup.

storybild

Le petit sourire d'Antoine Griezmann va-t-il finir par agacer ses propres supporters? (photo: AFP/Franck Fife)

Sur ce sujet

Le «storytelling» des footballeurs est passé à un tout autre niveau, jeudi. Antoine Griezmann, à l'image pourtant si lisse depuis le début de sa carrière, a agité réseaux sociaux et médias en mettant en scène son choix de rester à l'Atlético Madrid, après avoir fait longtemps monter la sauce et tenu en haleine une bonne partie de ses fans et de ceux du FC Barcelone, dont le club était prêt à faire «sauter» sa clause libératoire, qui allait descendre à 100 millions d'euros, le 1er juillet prochain.

Depuis quelques jours, le Saône-et-Loirien de 27 ans, formé à la Real Sociedad, a patiemment mis en place un plan machiavélique pour brouiller les pistes. Il a d'abord assuré qu'il rendrait public son futur, la semaine précédant l'entrée en lice des Bleus à la Coupe du monde. Puis, mardi, il a soufflé le froid en conférence de presse en assurant que rien n'était fait et qu'il ne pouvait rien affirmer quant à sa future destination. Un journaliste espagnol avait alors fait le buzz, en tentant sa chance de manière tragi-comique.

Finalement, Griezmann n'avait fait que reculer pour mieux sauter sur place. Dans un «documentaire» à sa gloire, le Français a choisi de dévoiler sa «décision» à la LeBron James, qui avait fait un immense cirque en 2010 pour annoncer son départ de Cleveland pour le Miami Heat dans la peau d'un agent libre. L'attaquant français a fini par faire comprendre qu'il donnerait sa décision jeudi, dans la soirée, après la diffusion d'un documentaire de 52 minutes produit par Gerard Piqué, un joueur du... Barça, sur la chaîne Movistar Plus et dont deux fins différentes auraient été tournées depuis plusieurs jours.

Cette manière de mener ses fans par le bout du nez a ulcéré toute l'intelligentsia du football hexagonal, comme bon nombre de gens sur les réseaux sociaux. Parce qu'au pays des 67 millions de sélectionneurs et où ils sont presque autant de consultants sur les plateaux TV, Griezmann passait jusqu'ici pour le gendre idéal. Une image qui a volé en éclats comme une vulgaire arcade sourcilière d'Olivier Giroud lors du dernier match amical de la troupe de Didier Deschamps face aux États-Unis.

«J'ai un peu de mal avec ça, on va peut-être un peu loin, a lâché l'ancien champion d'Europe marseillais, Éric Di Meco, sur les ondes de BFM TV. Ce n'est pas le Griezmann que je préfère. Je suis indulgent quand le mec est bon, mais il donne une chance à la critique. Il n'est pas à un contrat près. C'est le joueur le plus populaire de France et le mieux est l'ennemi du bien. J'ai peur qu'il devienne un petit con comme les autres».

«Grizou», un «garçon intelligent»

«La mise en scène me met en colère. On est en pleine préparation, on ne parle que de France-Australie. Et Antoine Griezmann attend 48h avant le match pour dévoiler ce qu'il va faire. Le timing est catastrophique pour lui, pour l'équipe de France. Il aurait pu le dire bien avant», s'est pour sa part agacé Jean-Michel Larqué.

Noël Le Graët, le président de la Fédération française de Football, a tenu à déminer le terrain, jeudi, en conférence de presse. Le boss de la FFF a assuré que «Grizou» était un «garçon intelligent, un adulte, qui sait ce qu'il fait et il est en mode «objectif Coupe du monde». Il a déjà traité son avenir, il est en phase avec lui-même et donc l'intérêt, pour lui aujourd'hui, c'est d'être performant. Et il l'est». S'il ne l'est finalement pas, vous pourrez compter sur les supporters des Bleus, toujours un peu chatouilleux, pour lui rappeler cette incartade improbable.

Résultats et statistiques

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • EtAlors le 15.06.2018 11:03 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois pas ce qu'il y a de scandaleux à adopter les codes marketing de l'époque.

  • mo le 15.06.2018 12:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non il a raison les autres le font bien la carrière d un footballeur passe très vite et tout se qui peut lui donner qui le prenne on ferait la même chose

  • le connaiseur le 15.06.2018 11:04 Report dénoncer ce commentaire

    dans l'equipe il manque un homme comme Iniesta ou Buffon pour encadrer ces addos!!!!

Les derniers commentaires

  • Coeur dévastateur le 15.06.2018 20:47 Report dénoncer ce commentaire

    on ne sait pas ce qui se passe dans les coulisses, mais cette mise en scène lui a certainement permis de revoir son contrat à la hausse. C'est son droit, et mieux vaut en finir avant le premier match de la France, la discussion est terminée. Rien à reprocher.

  • dieux le 15.06.2018 18:19 Report dénoncer ce commentaire

    Vous me faite tous rigoler continuez mouahhhhh

  • Snickers le 15.06.2018 14:02 Report dénoncer ce commentaire

    A partir ou il emmène la France au moins jusqu'en finale, je me fous bien de ses fanfaronnades.

  • MouarFFF le 15.06.2018 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    "S'il n'est pas performant vous pourrez compter sur les supporters des bleus pour lui rappeler cette incartade"... c'est vrai, l'inverse aussi... S'il claque 8 buts pendant la coupe du monde, tous ceux qui lui reprochent aujourd'hui viendront lui cirer les pompes.. et une énorme partie des ces memes personnes nous serviront en plus du "J'vous l'avais dit !!"... donc bon.. place au terrain.

  • Bravo le 15.06.2018 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    He alors! quoi de choquant? Bien au contraire, il reste fidele à l'equipe qui l'a porté jusqu'a aujourd'hui. Que Barcelone se cherche et se trouve egalement un jeune qu'ils ne lacheront pas pour avoir et qu'il ne mettront pas sur le banc car il y a trop de "stars" dans l'effectif...

    • MouarFFF le 15.06.2018 13:54 Report dénoncer ce commentaire

      Je pense que c'est plus la forme que le fond qui fait tiquer les millions de commentateurs bien pensants.. ceci dit je suis d'accord avec vous.