Mort de Maradona

26 novembre 2020 09:30; Act: 26.11.2020 12:05 Print

«Je n'ai pas vu la main, mais j'ai eu un doute»

Le directeur de jeu tunisien se souvient de chaque geste de Diego Maradona durant ce fameux match du 22 juin 1986, quand l’Argentin marqua deux buts restés dans l’histoire.

storybild

Une image entrée dans la légende. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

À la 51e minute d’un match aux lourds enjeux géopolitiques entre l’Angleterre et l’Argentine, lors du Mondial 1986, Maradona envoie le ballon dans les cages du gardien anglais Peter Shilton... du poing gauche. «Je n’ai pas vu la main, mais j’ai eu un doute», se souvient Ali Bennaceur, qui fut le premier Tunisien à arbitrer un match à ce niveau du Mondial, une tâche jusqu’à là réservée essentiellement à des arbitres venus d’Europe ou d’Amérique du Sud.

«Vous pouvez voir les images, j’ai reculé pour prendre l’avis de mon second, le Bulgare Dotchev, et quand il a confirmé que c’était bon, j’ai accordé le but», raconte-t-il. Cette décision, très critiquée à l’époque, lui a valu des remarques racistes de commentateurs sportifs, mais elle a été prise «en appliquant toutes les consignes de la FIFA», estime-t-il. «J’avais déjà arbitré un match entre l’URSS et la Chine en 1985, j’étais l’homme des missions difficiles pour la FIFA, j’étais prêt pour ce genre de matches», souligne le Tunisien, qui était secondé par des arbitres de pays «neutres»: outre M. Dotchev, décédé en 2017, un Costaricain et un Malien.

«À chaque fois il s’est relevé, j’étais derrière lui»

«La FIFA nous avait donné des consignes claires et nous avait rappelé que si chacun de nous étions très reconnus dans nos pays respectifs, au Mondial il fallait prendre l’avis des collègues les mieux placés,» explique l’ex-arbitre central. «La FIFA m’a donné une note de 9,4 sur ce match, j’ai fait ce que je devais faire, mais il y a eu confusion – Dotchev a indiqué plus tard qu’il avait vu deux bras, et il ne savait pas si c’était celui de Shilton ou de Maradona».

La plus grande «fierté» de Ali Bennaceur, c’est d’avoir accompagné l’incroyable course de Maradona lors du second but de la rencontre, qui fut consacré meilleur but du siècle. Parti seul du milieu de terrain, Maradona remonte jusqu’au but, esquivant des adversaires qui tentent par trois fois de le faire tomber, au point qu’il touche le gazon.

«À chaque fois il s’est relevé, j’étais derrière lui», se souvient le Tunisien de 76 ans, qui a continué à arbitrer au plus haut niveau jusqu’en 1991. «Je m’étais préparé à siffler un penalty en cas d’action dangereuse sur Maradona, je pensais qu’après 50 mètres d’efforts ils allaient l’abattre, mais la balle a atterri dans les filets de Shilton» devant un stade en liesse.

«To my eternal friend Ali»

«J’ai eu la fierté de participer à ce chef d’œuvre, et Maradona s’en souvenait très bien quand il est venu me rendre visite en 2015», à l’occasion d’un passage en Tunisie, où il tournait une publicité, souligne-t-il. Le joueur lui dédicace alors un tee-shirt «To my eternal friend Ali», sous l’œil des caméras, et passe l’après-midi avec son épouse au domicile de l’arbitre à Tunis, qui le reçoit simplement en djellaba, la tenue typiquement tunisienne.

«On a passé un moment agréable, je lui ai dit que ce jour là, c’était pas l’Argentine qui avait gagné, mais lui, Maradona. C’était un génie, une légende du foot, moi en tant qu’arbitre je ne me permettais pas de fermer les yeux même une seconde en le suivant, car il était capable de toutes les actions», souligne-t-il.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • L'homme en noir. le 26.11.2020 18:02 Report dénoncer ce commentaire

    C'est comme l'évasion fiscale, on a fait comme si on ne savait pas, puis on a dit qu'on était surpris, et finalement on considère cela comme normal...

  • Le Catalan le 27.11.2020 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Soyez contre... : un arbitre européen pour un match entre l'Argentine et une équipe européenne, ça aurait été super impartial...

  • Ben-J le 27.11.2020 06:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est clair

Les derniers commentaires

  • Le Catalan le 27.11.2020 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Soyez contre... : un arbitre européen pour un match entre l'Argentine et une équipe européenne, ça aurait été super impartial...

  • Le Catalan le 27.11.2020 08:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @cocou: pour information cet arbitre était un des meilleurs du monde de l'époque. Mais comme d'habitude, pour vous et les votres, il n'est pas question de savoir si ce "genre de personne" est méritante ou non. L'important est la géographie n'est-ce pas ?

  • Ben-J le 27.11.2020 06:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est clair

  • L'homme en noir. le 26.11.2020 18:02 Report dénoncer ce commentaire

    C'est comme l'évasion fiscale, on a fait comme si on ne savait pas, puis on a dit qu'on était surpris, et finalement on considère cela comme normal...

  • Soyez contre la propagande féministe ! le 26.11.2020 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il aurait du en effet prendre un arbitre européen pour ce genre de rencontre