Football

05 juin 2018 21:39; Act: 06.06.2018 13:13 Print

Joachim offre la victoire au Luxembourg

À trois mois de la Nations League, le Luxembourg a renoué avec la victoire, mardi soir, face à la Géorgie (1-0).

storybild

Aurelien Joachim a inscrit le seul but du match. (photo: Editpress/Gerry Schmit)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Un nul face au Sénégal (0-0) puis une victoire face à la Géorgie (1-0). Au niveau des résultats au moins, le bilan de ces deux derniers matchs de la saison est très positif, à trois mois de la Nations League.

Pourtant, sur le terrain, tout ne s’est pas vraiment passé comme prévu. Avec cinq changements dans son onze par rapport au match face aux Lions de la Téranga, Luc Holtz espérait voir une équipe plus joueuse et plus offensive. Le sélectionneur a rapidement été déçu. Les Lions rouges, dominés dans tous les secteurs de jeu, ont été catastrophiques pendant 45 minutes.

Heureusement, Kharaishvili (8e) et Chanturishvili (11e) ne trouvaient pas le cadre, tandis que Moris s’interposait devant Jigauri (20e). Il fallait un centre raté de Da Mota pour voir enfin le gardien géorgien être sollicité (23e). On comprenait alors presque pourquoi il n’y avait pas foule dans le stade (1 700 spectateurs annoncés).

Le Luxembourg tranquille en fin de match

À la pause, Olivier Thill faisait les frais de la colère de Luc Holtz. Puis son frère Vincent Thill, victime de crampes, ne tardait pas à être remplacé lui aussi (55e).

Les entrées de Skenderovic et Sinani offraient alors plus de consistance au bloc équipe luxembourgeois. Un centre parfait du Dudelangeois permettait même à Joachim de s’illustrer, mais sa tête puissante était détournée de justesse par le gardien (60e).

À l’opposé, Schon, qui avait pris la place de Moris dans les buts à la mi-temps, sortait aussi le grand jeu devant Kiteishvili (58e et 67e). Puis Joachim ne manquait pas sa deuxième occasion. Suite à un centre de Jaenisch, le meilleur buteur du Luxembourg héritait du ballon au point de penalty et ouvrait le score (1-0, 68e). Et avec les renforts de Mutsch, Malget et Carlson, le Luxembourg gérait assez tranquillement sa fin de match.

(Philippe Di Filippo/L'essentiel)